Société

Des migrants accueillis pour trois mois à Fouesnant

Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel mercredi 6 janvier 2016 à 17:47

La Croix-Rouge s'est mobilisée pour accueillir les migrants
La Croix-Rouge s'est mobilisée pour accueillir les migrants © Radio France - Annaïg Haute

Une cinquantaine de migrants en provenance de Calais est arrivée en Bretagne, ce mercredi 6 janvier. Ils ont été déposés à St-Brieuc, Lorient et Fouesnant, où ils sont hébergés dans un village vacances.

Ils sont arrivés à quatre heures du matin, un peu inquiets. « Ils vont déjà se reposer car ils sont arrivés dans un état de fatigue considérable, explique Mireille Bernard qui les encadrera pour la fondation Macé Trévidy. On a constaté cette nuit leur état de panique, quand ils se retrouvent dans le noir, les conditions de leur exil amènent des traumatismes importants. »

La Croix-Rouge, qui dispose d’un traducteur, les a accueillis. Au total, une 50aine de volontaires ont accepté de quitter la jungle de Calais, pour venir en Bretagne. Ce groupe fouesnantais est composé de Kurdes irakiens, une quinzaine d’hommes seuls et trois familles avec enfants.

La ville de Fouesnant a été prévenue lundi de cette arrivée, elle ne s’est pas portée volontaire explique le Maire, Roger Le Goff : « C’est l’Etat qui a donné cette orientation, nous on a su seulement leur arrivée qu’il y avait des familles. On aura une réunion de travail en mairie pour savoir comment on peut réserver le meilleur accueil à cette famille. »

Un accompagnement social et administratif

Une localisation qui n’a pas été choisie au hasard par la Préfecture, qui cherchait un site qui permet d’accueillir plusieurs dizaines de personnes avec des logements tout équipés. Une convention a été passée pour trois mois avec ce village vacances : « Ensuite, explique le Secrétaire général de la Préfecture du Finistère Eric Etienne, c’est la fin de la période hivernale, et puis c’est en moyenne la durée qui convient pour faire l’accompagnement social et administratif de ces personnes. »

Car tous ces migrants seront orientés vers les services de demande d’asile,  pour éviter qu’ils restent sans papier.

25 euros par migrant et par jour

De son coté, le village vacances a signé une convention avec l’état, qui débloque environ 25€ par jour et par migrant. Une somme qui permet de loger et de nourrir les personnes accueillies.

Le Finistere s'était engagé à accueillir une 50aine de migrants, avec ceux de Pleyber-Christ, les objectifs donnés par le gouvernement ont été atteint.