Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des migrants de Calais attendus dans l'Yonne

vendredi 6 novembre 2015 à 19:15 Par Adeline Tavet, France Bleu Auxerre

L'Yonne comme les autres départements de France va devoir prendre en charge des migrants en provenance de Calais. Les noms de deux communes, Charbuy et Saint-Bris-Le-Vineux, sont cités.

Des migrants de Calais doivent arriver dans l'Yonne
Des migrants de Calais doivent arriver dans l'Yonne © Maxppp

Yonne, France

Ils veulent rejoindre l'Angleterre mais seront accueillis dans l'Yonne. Des migrants devraient bientôt arriver de Calais. Il s'agit d'une volonté du ministre de l'intérieur. Bernard Cazeneuve veut répartir les 6 000 réfugiés dans toute la France. Il veut ainsi éviter les bidons-villes qui se sont formés dans le nord de la France.

Alors les départements sont mis à contributions. Jean-Christophe Moraud, le préfet de l'Yonne, a passé en revue les différents centres d'hébergement. Ceux de Charbuy et Saint-Bris-Le-Vineux sont cités. Ces deux communes, au moins, devraient accueillir des migrants. Dans les villages, cette arrivée imminente est dans toutes les conversations.

L'arrivée des migrants dans toutes les conversations à Saint Bris le Vineux

En revanche, en ce qui concerne le nombre de migrants, leur date d'arrivée ou la durée de leur séjour, aucune réponse officielle n'est donnée pour le moment. La préfecture de l'Yonne fait savoir qu'il n'y a encore aucune confirmation des lieux d'accueil.

Gérard Delille, le maire de Charbuy, opposé à la venue des migrants