Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Des migrants de Calais déplacés en Lozère

dimanche 7 février 2016 à 20:22 Par Saïd Makhloufi, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

La semaine dernière, une dizaine d'Irakiens, de Syriens ou d'Afghans sont arrivés dans la commune de Balsièges (521 habitants) dans la périphérie de Mende. Ils sont installés dans un centre de vacances. Au total, ils sont 17 à avoir quitté la jungle de Calais pour la Lozère.

La semaine dernière une dizaine demigrants sont arrivés en Lozère
La semaine dernière une dizaine demigrants sont arrivés en Lozère - Said Makhloufi

Mende, France

Ils viennent d'Iran, d'Irak, du Koweït, de Syrie ou d'Afghanistan et ont été accueillis au Moulin de La Farelle sur la commune de Balsièges (521 habitants) dans la périphérie de Mende. 

Ces 17 migrants sont arrivés mercredi 3 février, en autocar depuis Calais, et sont hébergés dans un centre de vacances.

Radio France
© Radio France - Said Makhloufi

Objectif de l'État : réduire drastiquement le nombre de migrants à Calais

L'État veut réduire le nombre de migrants dans le Nord de la France. Du coup, ils sont envoyés un peu partout en France et donc en Lozère. Ils étaient 6.000 à Calais il y a quelques semaines et aujourd’hui 4.000. L'objectif est de porter ce nombre à 2.000 hommes, femmes et enfants. 

"Chaque commune doit prendre ses responsabilités pour soulager la ville de Calais." (Philippe Martin, maire de Balsièges)

Le maire de Balsièges voit l'arrivée des migrants de Calais dans sa commune d'un bon œil. 

Philippe Martin est le maire de Balisège

Mais ces personnes vivent cachés et dans une grande précarité. Ils souhaitent se rapprocher de la ville pour mieux s'intégrer. Reportage.

"Des conditions de vie pas toujours facile "

L'objectif de la majorité des migrants de Lozère est de quitter le département. L'Angleterre reste encore un eldorado difficile à atteindre.

D'après la préfecture du Pas-de-Calais, quelque 2.800 migrants dorment encore dehors dans la "jungle" et 900 dans des conteneurs et dans le centre d'accueil de jour, réservé aux femmes et aux enfants. Au mois d'octobre, ils étaient 6.000. Un chiffre que, là-aussi, plusieurs associations actives dans la "jungle" relativisent : ils seraient selon elles entre 4.000 et 4.500 candidats à l'exil.