Infos

Drôme : des migrants seront accueillis à Allex, Bourg-de-Péage et Montélimar

Par Mélanie Tournadre et Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 24 octobre 2016 à 19:03

Un centre d'accueil et d'orientation, quartier Bagatelle, va héberger 14 réfugiés à Montélimar dans les prochains jours.
Un centre d'accueil et d'orientation, quartier Bagatelle, va héberger 14 réfugiés à Montélimar dans les prochains jours. © Radio France - Mélanie Tournadre

La jungle de Calais est en cours de démantèlement depuis ce lundi matin. La Drôme doit accueillir une soixantaine de migrants dans les prochains jours. Ils seront hébergés à Allex, à Bourg-de-Péage et à Montélimar.

Depuis ce lundi matin, la jungle de Calais est en cours de démantèlement. Notre région Auvergne-Rhône-Alpes doit accueillir ces prochains jours 751 migrants, en provenance de Calais, dans 24 centres d'accueil.

138 réfugiés sont attendus d'ici ce lundi soir en Auvergne-Rhône-Alpes. 78 seront accueillis dans l'agglomération de Lyon, 50 seront hébergés à Bellignat dans l'Ain et 10 à Aix-les-Bains, en Savoie.

Une soixantaine de réfugiés accueillis dans la Drôme

Dans la Drôme, une soixantaine de réfugiés seront accueillis dans le prochains jours à Allex, Bourg-de-Péage et Montélimar. Entre 35 et 39 réfugiés vont être hébergés au château de Pergaud à Allex qui accueille déjà 11 personnes, depuis un mois.

Le château de Pergaud, à Allex, va accueillir 35 à 39 réfugiés supplémentaires dans les prochains jours. - Radio France
Le château de Pergaud, à Allex, va accueillir 35 à 39 réfugiés supplémentaires dans les prochains jours. © Radio France - Florence Gotschaux

6 personnes devraient être installées à Bourg-de-Péage, dans un appartement relais d'une capacité de 10 places. A Montélimar, un CAO va accueillir 14 personnes dans le même bâtiment que le centre pour demandeurs d'asile (CADA). Ces réfugiés seront logés dans la résidence "Les Cigales", quartier Bagatelle, dans des chambres individuelles avec salon, cuisine et sanitaires communs.

Le maire de Montélimar a visité, ce lundi, ce CAP qui compte 20 places en tout. "On ne peut pas s'émouvoir du petit garçon retrouvé mort sur une plage il y a quelques mois et ne rien faire". "Il faut se sentir concerné et les accueillir" explique Franck Reynier.

"L'égoïsme n'a pas sa place, il faut aider ces gens qui fuient la mort".

Le député-maire de Montélimar (UDI) ajoute que "la loi devra être respectée". "Ceux dont la demande d'asile sera rejetée devront être renvoyés dans leur pays" insiste Franck Reynier.

Le maire de Montélimar, Franck Reynier, est allé visiter le CAO, quartier Bagatelle, ce lundi.

En Ardèche : pas avant novembre

En Ardèche, les migrants n'arriveront pas cette semaine mais plutôt début ou mi-novembre. Le centre d'accueil n'est pas encore prêt. La préfecture dit travailler sur plusieurs sites. Dans l'un, il faut changer la chaudière, sur l'autre le dispositif incendie, des devis sont en cours pour trouver l'option la moins coûteuse.

→ A Lire aussi : Une soixantaine de migrants hébergés dans la Drôme ces prochains jours / Le maire d'Allex renonce à organiser un référendum sur l'accueil des migrants / Drôme : les premiers migrants sont arrivés à Allex

Partager sur :