Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des militaires armés patrouillent de nouveau en Indre-et-Loire : une première depuis plus d'un an

mardi 26 juillet 2016 à 17:00 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

Des renforts militaires arrivent mercredi en Indre-et-Loire, dans le cadre de l'opération Sentinelle. Ils sont là au moins jusqu'à fin aout. Leur arrivée était prévue avant l'attentat qui a eu lieu dans une église de St-Etienne du Rouvray, mardi matin.

Un soldat de l'opération Sentinelle (image d'archive)
Un soldat de l'opération Sentinelle (image d'archive) © Maxppp - Boris Compain

indre-et-Loire

Des militaires armés vont recommencer à patrouiller dans les lieux publics dès mercredi matin, en Indre-et-Loire. Ca n'était plus arrivé depuis juin 2015, mais le renfort de l'Armée de terre, dans le cadre de l'opération Sentinelle, est une conséquence de l'attentat de Nice, qui a fait 84 morts, le 14 juillet dernier.

Le Préfet d'Indre-et-Loire gère 120 militaires répartis dans 3 départements

A partir de mercredi 27 juillet à 8H, et jusqu'au 31 aout, le préfet d'Indre-et-Loire a 120 militaires à sa disposition : 70 soldats sont basés à Tours. Les autres sont répartis entre la Sarthe et le Maine et Loire. En cas de besoin, le préfet pourra basculer une partie ou la totalité des effectifs dans un seul département.

Ces soldats étaient en permission, mais leurs vacances ont été interrompues, pour qu'ils viennent renforcer les forces de polices et de gendarmerie.

Explications du Général Lauzier, Commandant de la Place de Tours.

Une présence visible, et donc rassurante, selon le Préfet

Dans le mois qui vient, on croisera donc ces militaires dans les sites touristiques et les villes les plus fréquentées d'Indre-et-Loire. Le préfet pourra aussi les envoyer encadrer certaines manifestations publiques. Vendredi dernier, Louis Le Franc a expliqué qu'il voulait surtout mettre l'accent sur celles qui doivent réunir plus de 2 000 personnes, qu'il s'agisse d'un match de football ou du pélerinage de l'Ile Bouchard, le 15 aout. La cathédrale de Tours fait aussi partie des sites qui bénéficient d'une attention particulière.

Ou qu'ils soient, en tous cas, ces militaires seront bien visibles, car outre leur action, leur simple présence devrait rassurer beaucoup de tourangeaux. C'est en tous cas ce qu'espère le préfet d'Indre-et-Loire.