Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des militants anti-corridas se mobilisent à Bayonne

-
Par , France Bleu Pays Basque

Les anti-corridas se sont mobilisés à Bayonne ce samedi 6 mars, à l'appel de la Fondation Brigitte Bardot et du CRAC Europe. Les militants ont déambulé dans différents quartiers de la ville pour faire signer une pétition demandant l'interdiction des corridas.

Une quinzaine de militants de la défense animale s'est mobilisée ce samedi pour réclamer l'abolition de la corrida
Une quinzaine de militants de la défense animale s'est mobilisée ce samedi pour réclamer l'abolition de la corrida © Radio France - Sonia Ghobri

Munis de pancartes sur lesquelles était notamment écrit "la torture ne fait pas partie de notre culture", entre 15 et 20 militants anti-corridas sont allés à la rencontre des passants dans le centre-ville de Bayonne, ce samedi, pour leur soumettre une pétition réclamant l'abolition de la tauromachie. 350 signatures ont été recueillies."Nous nous laissons encore un peu de temps puis, nous la remettrons à l'exécutif. Le 29 janvier dernier l'Assemblée nationale a fait un pas en avant pour la protection animale, pour les animaux domestiques et la faune sauvage captive. Donc nous aimerions que la France aille beaucoup plus loin, en interdisant les corridas et les combats de coqs. Ces actes de cruauté doivent être interdits en France", insiste Daniel Raposo, représentant de la Fondation Brigitte Bardot dans les Pyrénées-Atlantiques.

Pour la suppression de l'alinéa 7 de l'article 521-1 du code pénal 

Les manifestants ont réclamé une modification de l'article 521-1 du code pénal qui répriment les sévices graves et de cruauté envers les animaux. Plus particulièrement le retrait de cet alinéa : "Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie".

Pour l'interdiction des corridas aux mineurs

Autre revendication, l'interdiction des corridas aux mineurs. Ces militants de la cause animale regrettent que des communes aient pris la décision de rendre ces spectacles gratuits aux enfants et adolescents. Cette mesure a été votée au conseil municipal de Bayonne le 12 février. Les corridas seront gratuites pour les moins de 8 ans et les novilladas pour les moins de 15 ans. "Comment peut-on permettre à des enfants d'assister à 20 minutes de souffrance animale. Ce n'est pas un spectacle et encore moins un spectacle familial. En plus, le comité des droits de l'enfant, un organe de l'ONU, recommande d'interdire aux mineurs de voir des corridas", s'insurge Lisa Lou, déléguée du CRAC Europe, (Comité radicalement anti-corridas) dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess