Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des militants anti-nucléaire mayennais à l'assaut de l'EPR de Flamanville

samedi 1 octobre 2016 à 8:00 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Plusieurs milliers de personnes sont attendues dans la Manche pour une journée d'action contre le nucléaire.

La construction de l'EPR à Flamanville
La construction de l'EPR à Flamanville - EDF Médiathèque - Alexis Morin- Antoine Soubigou

Flamanville, France

Un incroyable hasard de calendrier ! 48 heures après la signature d'un accord entre EDF et le gouvernement britannique pour la construction d'une centrale high-tech en Angleterre -le projet Hinckley Point- pour 21 milliards d'euros, des collectifs, des associations et des partis politiques appellent à un rassemblement devant la centrale de Flamanville pour dénoncer le coût et les failles techniques des réacteurs nouvelle génération ainsi que les nombreux incidents dans les autres centrales françaises. Des Mayennais vont participer à cette journée d'action. Un car est prévu au départ de Laval. Du covoiturage est organisé. Certains sont même partis dès mardi à vélo pour rejoindre le Cotentin et aller à la rencontre des habitants. Héléna Poloubinski, une des responsables de "Sortir du Nucléaire 53, fait partie de ce peloton anti-nucléaire : "on rencontre des gens convaincus du danger et qui partagent nos idées, on rencontre aussi des gens désintéressés et puis enfin d'autres qui sont totalement pour l'EPR. Dans la région, le nucléaire fait vivre beaucoup de monde. Mais on ressent beaucoup de peur". Les militants des différentes associations, présents aujourd'hui à Flamanville, redoutent, en effet, un "Tchernobyl" ou un "Fukushima" à la française. 58 réacteurs sont en activité en France.