Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des milliers de personnes malgré la pluie à Nantes pour la marche des fiertés

samedi 9 juin 2018 à 18:09 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Le cortège aux couleurs de l'arc-en-ciel, pour la défense des droits des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes a défilé ce samedi après-midi à Nantes dans une ambiance très bon enfant et en dépit d'une météo bien peu clémente.

Certains des participants à la Marche des Fiertés se rafraîchissent dans la fontaine de la place Royale
Certains des participants à la Marche des Fiertés se rafraîchissent dans la fontaine de la place Royale © Radio France - Bertrand Pidance

Nantes, France

Des trombes d'eau et le tonnerre qui gronde. La marche des Fiertés débute sous une météo démentielle.

Mais le soleil finit par revenir et la fête bat alors son plein. La Marche des Fiertés c'est un peu comme une immense boîte de nuit à ciel ouvert dans les rues du centre ville.

On y vient déguisé ou pas, en talons aiguille, sur des échasses, en string ou en tenue de ville.

Deux manifestants originaires de Normandie. - Radio France
Deux manifestants originaires de Normandie. © Radio France - Pascale Boucherie

On y vient aussi pour défendre ses droits, le vivre ensemble, le droit à la différence, la tolérance. Et on y vient enfin pour revendiquer : la gestation pour autrui par exemple, mais aussi le bien vieillir des seniors LGBT. Le collectif "grey pride" milite pour le développement d'un label "grey pride bienvenus" dans les maisons de retraite dont le personnel serait formé à l'accueil de pensionnaires.

Le collectif Grey Pride milite pour des maisons de retraite avec un personnel formé à l'accueil de pensionnaires LGBT. - Radio France
Le collectif Grey Pride milite pour des maisons de retraite avec un personnel formé à l'accueil de pensionnaires LGBT. © Radio France - Pascale Boucherie

Parmi les revendications, on pouvait aussi lire ces affiches sur les vitres de l'hôtel de ville demandant un état civil neutre, des pièces d'identité sans indication de sexe, ni monsieur ni madame dans la même idée que le CV sans photo.

La façade de l'hôtel de ville recouverte de slogans. - Radio France
La façade de l'hôtel de ville recouverte de slogans. © Radio France - Pascale Boucherie