Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des Montreuillois exaspérés par l'insalubrité de leur quartier

samedi 27 octobre 2018 à 23:19 Par Marie Roussel, France Bleu Paris

Une centaine de riverains ont manifesté dans le quartier du Bas-Montreuil ce samedi 27 octobre. Ils se plaignent de la présence, depuis trois ans, de Roms sans-abris, qui sont de plus en plus nombreux à vivre dans la rue en bas de leurs immeubles. Les manifestants dénoncent l'inaction de la mairie.

Les marchés à la sauvette ont lieu du vendredi au lundi. Les marchandises sont ensuite laissées à l'abandon, à même le sol.
Les marchés à la sauvette ont lieu du vendredi au lundi. Les marchandises sont ensuite laissées à l'abandon, à même le sol. - DR

Montreuil, France

Une centaine de riverains des rues du Bas-Montreuil ont exprimé leur ras-le-bol samedi 27 octobre.  Ils se plaignent de la présence, depuis maintenant trois ans, de Roms en bas de leurs immeubles. Ils sont de plus en plus nombreux à dormir dans la rue. Cette population, sans-abri, a été délogée plusieurs fois de Paris. Elle erre désormais autour de la Poste, au niveau de la rue Armand Carrel à Montreuil et organise chaque semaine un marché à la sauvette, du vendredi au lundi. 

Bessac, fais ton boulot de maire"

"Tout a été grillagé, c'est le seul endroit où ils viennent dormir, manger, habiter, faire leurs besoins devant chez nous", énumère Alik, une riveraine du Bas-Montreuil. Les rues ont beau être nettoyées par les agents de la propreté urbaine une fois par semaine, elles sont sales aussitôt. Ibrahim, qui vit depuis 34 ans dans le quartier, n'hésite pas à parler de "souffrance". "Nous ne sommes pas à l'aise, on ne peut plus marcher sur les trottoirs, pour aller au métro, partout : ce n'est pas normal", poursuit-il.

Une nouvelle pétition est en train de circuler parmi les riverains  du Bas-Montreuil. Elle a déjà recueilli 500 signatures.  - Aucun(e)
Une nouvelle pétition est en train de circuler parmi les riverains du Bas-Montreuil. Elle a déjà recueilli 500 signatures. - DR

Sur les pancartes des manifestants : "Bessac, fais ton boulot de maire." Ces riverains excédés, qui ont envoyé de nombreuses pétitions, dénoncent l'inaction de la mairie. "Montreuil est une terre d'accueil, c'est en tout cas mon point de vue, avance Joséfa, une habitante présente au rassemblement. On n'est pas dans une position de rejet : nous voulons bien les intégrer mais il faut savoir comment les intégrer et que ce soit encadré [par la mairie]". 

Nous ne sommes pas dans une position de rejet" - Joséfa, riveraine

De son côté la mairie assure avoir pris des dispositions, du moins sécuritaire. Depuis l'été 2015, la police nationale intervient en fin de semaine pour déloger les vendeurs à la sauvette et des équipes municipales de nettoyage viennent ensuite ramasser les marchandises laissées. Cela représente dix tonnes par an. 

Dans un courrier adressé aux habitants datés du 23 octobre, le maire Patrice Bessac indique que le préfet de police de Paris a été interpellé sur cette situation.