Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des morceaux du pont de Cattenom rapatriés en Normandie

Trois des cinq baleines provenant du pont de Cattenom sont rapatriées ce dimanche en Normandie, dans le Calvados. Il s'agit des structures métalliques qui se trouvaient sur le côté du pont avant qu'il soit démonté. Elles provenaient du port artificiel d'Arromanches, utilisé pour le débarquement.

Ce pont avait été construit en 1965 avec ces cinq baleines, qui proviennent du port flottant d'Arromanches.
Ce pont avait été construit en 1965 avec ces cinq baleines, qui proviennent du port flottant d'Arromanches. © Maxppp - Pierre HECKLER

A l'occasion du 75e anniversaire de la Libération de la France, la Moselle a accueilli la vice-présidente du département du Calvados, mais aussi les maires d'Arromanches, de Tracy-sur-Mer et de Saint-Côme-de-Fresné, des communes situées dans le Calvados. Une invitation particulière pour célébrer le départ de trois des cinq baleines de l'ancien pont de Cattenom vers la Normandie. Pour Patrick Jardin, maire d'Arromanches, recevoir une de ces structures procure "beaucoup d'émotions".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un retour vers leur lieu d'origine puisque ces baleines provenaient du port artificiel d'Arromanches, qui a été utilisé pour le débarquement le 6 juin 1944. Construit par les Anglais, ce pont a permis d'acheminer "plus de 8.000 tonnes de matériels, 88.000 véhicules et le débarquement de plus de 400.000 hommes", raconte le Bernard Kermoal, maire de Saint-Côme-de-Fresné. Les baleines de cette route flottante ont eu une seconde vie. "180 de ces passerelles ont été réutilisées", affirme Bernard Kermoal. Dont cinq en Moselle, qui ont servi à la reconstruction d'un pont provisoire en 1965 à Cattenom. Un pont qui a été détruit par les Allemands durant la Seconde Guerre Mondiale.

Des chars, une ambulance et d’autres véhicules militaires ont défilé lors de la cérémonie.
Des chars, une ambulance et d’autres véhicules militaires ont défilé lors de la cérémonie. © Radio France - Noémie Koppe

Ce pont provisoire est finalement devenu permanent jusqu'en août 2019, où les travaux de déconstruction ont commencé.

Deux baleines restent en Moselle

Le président du département de la Moselle, Patrick Weiten, a tout de même tenu à conserver deux de ces structures métalliques, en souvenir de leur histoire. L'une a été placée à Cattenom, sur la piste cyclable Charles-le-Téméraire. Celle-ci se trouve juste à côté de l'ancien pont, près de la RD56.

Des panneaux rappelant l’histoire de ces baleines ont également été inaugurés.
Des panneaux rappelant l’histoire de ces baleines ont également été inaugurés. © Radio France - Noémie Koppe

L'autre structure a été placée au Fort du Hackenberg à Veckring. Une structure historique sur un lieu historique, puisque ce fort a été construit en 1930 et fait partie de la ligne Maginot.

Les trois autres baleines arriveront dans le Calvados mercredi après-midi, où une cérémonie d'accueil est prévue. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess