Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des moutons pour entretenir en douceur les rives du Calavon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Il s'agit d'une expérimentation menée cet hiver avec le parc naturel régional du Lubéron, le département et certaines communautés de communes. Les avantages de la formule sont multiples. Cela permet aussi à une jeune femme de créer son emploi.

Le troupeau d emouton venu des Hautes Alpes entetient les rives du Calavon.
Le troupeau d emouton venu des Hautes Alpes entetient les rives du Calavon. © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Manon Lefevre est bergère salariée l'été et elle a inventé un nouveau métier pour l’hiver. Elle emmène pâturer des brebis dans le Luberon. Les brebis ne lui appartiennent pas, elle les emprunte à d'autres éleveurs dans les Hautes-Alpes. Le but est de faire pâturer le troupeau dans des zones à défricher en douceur.

La formule a des avantages multiples

Écologique et non polluant, cet éco-pâturage permet de respecter la fragilité des zones humides qui bordent le Calavon, la rivière qui coule au milieu de la vallée. Cette vallée abrite des espaces naturels sensibles trop souvent fragilisées par l'activité humaine et envahis par la forêt depuis que la déprise agricole a vidé les campagnes de ses paysans.

Remettre au goût du jour une méthode ancestrale

Utiliser un troupeau pour garder un milieu ouvert menacé par l'avancée de la forêt, c'est finalement remettre au goût du jour une méthode ancestrale. Ce projet expérimental coûte 6.900 euros. Il est financé à 60% par le conseil départemental et à 40% par le Parc naturel régional du Luberon.

Eco pâturage au bord du Calavon.

La bergère entourée des représentants du parc du Luberon et du Conseil départemental
La bergère entourée des représentants du parc du Luberon et du Conseil départemental © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Participez à la consultation #MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ?

Avec "Ma solution", France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess