Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des moyens renforcés en Vendée, pour la sécurité de la saison estivale

-
Par , France Bleu Loire Océan

Des renforts pour les policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers : le préfet de la Vendée a présenté ce vendredi le dispositif de sécurité pour la saison estivale.

Il y a aussi des gendarmes à cheval sur les plages
Il y a aussi des gendarmes à cheval sur les plages © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Des moyens de sécurité renforcés, cet été, en Vendée : le Préfet Benoît Brocard a présenté ce vendredi le dispositif mis en place dans le département. 150  policiers et gendarmes, notamment, viennent en renfort des forces habituellement présentes, contre 128 l'année dernière. Il y a aussi davantage de pompiers : 111 sapeurs-pompiers saisonniers renforcent leurs collègues, notamment dans les centres littoraux.   

Parmi les priorités, il y a bien sûr la sécurité en mer. L'année dernière, la période estivale a été marquée par 23 décès sur la façade Atlantique, dont quatre en Vendée, par noyade. « Il faut plus de vigilance », dit Alexandre Royer, représentant du Préfet maritime de l’Atlantique en Vendée. Et aussi quelque chose de très simple : le gilet de sauvetage, qu'il faut absolument porter, même s’il n’est pas obligatoire : « sur la saison estivale de l’année dernière, on a constaté que 100% des personnes qui portaient un gilet de sauvetage ont été sauvées. Les quatre personnes qui sont décédées n’en portaient pas ». 

Mais la classique baignade de bord de mer reste l'activité la plus dangereuse en période estivale. En Vendée, les pompiers ont mené l'année dernière 198 interventions pour des noyades. 19 personnes sont décédées, c'est plus que les années précédentes. Les sauveteurs demandent notamment aux adultes de surveiller les enfants avec beaucoup de vigilance.

Le Covid-19 dans toutes les têtes

Et puis, bien sûr, il y a les conséquences de la crise sanitaire. Hébergements, restauration, marchés, activités sportives : les  contrôles de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) vont être renforcés. Les piscines des très nombreux campings que compte la Vendée sont aussi surveillées de près. Au niveau de la Région, le département concentre 53% des bassins ouverts au public.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess