Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des odeurs pestilentielles permanentes inquiétent des riverains à Béziers

vendredi 30 novembre 2018 à 16:44 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault

Des habitants proches d'une décharge manifestent ce samedi matin à Béziers (Hérault) pour dénoncer ce qu'ils vivent depuis plus d'un an, sans réaction des autorités. Des odeurs pestilentielles perturbent leur quotidien et entrainent maux de tête, vomissements et autres irritations.

Des dizaines de pencartes ont été installées sur le long de la D28 en direction de Montimas
Des dizaines de pencartes ont été installées sur le long de la D28 en direction de Montimas © Radio France - Stéfane Pocher

Béziers, France

Les riverains de la décharge de Saint-Jean-de-Libron dans l’agglomération de Béziers  se plaignent depuis plus d'un an d'odeurs pestilentielles. Ces émanations quotidiennes pénètrent dans les maisons, comme France Bleu Hérault a pu le constater.  Ces gaz irritants proviennent du site d'enfouissement à biogaz (à ciel ouvert) se trouvant sur la route de Bessan en direction de Montimas. Ce centre d'enfouissement existe depuis 1978. Quelque 62.000 tonnes de déchets y sont traités tous les ans. Mais depuis l'automne 2017, de nombreux habitants font des réactions allergiques et souffrent de maux de tête. Les pompiers sont par ailleurs intervenus à plusieurs reprises.

"C'est infernal. On a l'impression d'avoir des égouts dans la maison. Ça sent l’œuf pourri."

Chantal, 65 ans, habite à 300 mètres à vol d’oiseau de cette déchetterie. Elle s'est installée ici il y a 15 ans avec son mari.  Elle ne supporte plus ces odeurs. Depuis un an, elle fait des crises d’asthme. Ce qui n’avait jamais été le cas avant. Elle envisage de déménager.

"Je ne peux plus respirer. Je m'étouffe" explique Chantal

Des odeurs agressives constatées par huissier

À sa création, le site traitait les déchets de Béziers. Avec le temps, ceux de l’agglomération y ont été acheminés. Aujourd’hui, d’après le collectif, le site exploite les ordures de 52 communes. Depuis le début de l’année 2018,  les déchets de Bédarieux, Lamalou-les-Bains et des communes proches seraient transportés ici.  

La décharge a toujours posé des problémes depuis sa création explique jean-Paul Terrier. Cet architecte biterrois habite pas bien loin depuis 40 ans.

Des nuisance ressenties jusqu’à Portiragnes, voire encore plus loin

En juin dernier, le collectif "Droit à un air sain à Montimas" a été constitué pour que cessent ces odeurs. Il n’exclut pas de porter plainte. Un huissier est venu constater ces odeurs. Ce groupe d'une soixantaine d’adhérents n’exclut pas de porter plainte si aucun engagement n’est pris pour mettre fin à cette gêne désagréable. 

"Le site n'est plus adapaté.Des déchets organiques sont amenés ici en quantité abondante" d'aprés Rodolphe Tonnellier, le porte-parole du collectif

"Depuis l'automne 2017, nous vivons un enfer", expliquent les riverains. Les autorités ont été alertées. Des constats d'huissier ont été réalisés. "On porte atteinte à notre santé", ajoute Rodolphe Tonnelier, le porte-parole qui est par ailleurs apiculteur.

Un dysfonctionnement a bien été constaté sur un des casiers de stockage des déchets avant qu’il ne soit enfouis. Jean-Claude Renau, vice-président de l’agglomération, délégué à la gestion des déchets reconnait que l’agglomération n’a pas été réactive. Le site traite uniquement l’ensemble des déchets de l’agglomération de Béziers assure l’agglomération de Béziers, soit 62 000 tonnes de déchets par an.  

"Nous ne traitons pas les boues d’épuration comme j’ai pu l’entendre." Jean-Claude Renau, vice-président de l’agglomération

"Nous allons remédier au plus vite à ce probléme" assure Jean-Claude Renau, vice-président de l’agglomération de Béziers Méditerranée

L’agglomération  de Béziers Méditerranée a commandé à un bureau d’étude, une enquête sur l’éventuelle toxicité de ces émanations. "Ces odeurs sont fortes mais sans danger" explique Philippe Donnadieu, le directeur de la transition énergétique et de la gestion des déchets chez CA Béziers Méditerranée.

" c'est une odeur prenante, comme une odeur de fumier, mais il n'y a aucun risque explique Philippe Donnadieu, le directeur du site

Une manifestation avant une rencontre avec les responsables de l'agglo

L’agglomération de Béziers s’engage à recevoir les riverains mécontents le 12 décembre prochain pour leur présenter les résultats de cette étude.

En attendant, les riverains vont manifester ce samedi à 9h au rond-point  de Jardiland. Ils seront habillés de sacs poubelle. Si vous souhaitez entrer en contact avec le collectif vous pouvez leur envoyer un mail à airsainmontimas@free.fr.

62 000 tonnes de déchets sont apportées ici - Radio France
62 000 tonnes de déchets sont apportées ici © Radio France - Stéfane Pocher
Des dizaines de pencartes pour dénoncer ces odeurs insupportables - Radio France
Des dizaines de pencartes pour dénoncer ces odeurs insupportables © Radio France - Stéfane Pocher
Les riverains manifestent ce samedi 1er décembre pour dénoncer ces odeurs - Aucun(e)
Les riverains manifestent ce samedi 1er décembre pour dénoncer ces odeurs - Collectif Droit à un air sain à Montimas