Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des orthophonistes distribuent des livres-doudou dans les maternités de Charente-Maritime

mardi 28 novembre 2017 à 8:19 Par Charlotte Jousserand, France Bleu La Rochelle et France Bleu

C'est l'opération "Un bébé, un livre", une action de prévention nationale menée en local par des orthophonistes bénévoles de l'association OP17 pour inciter les parents à parler et à échanger avec leur enfant, et ce dès la naissance.

L'opération a été menée dans les trois maternités de Charente-Maritime par l'association OP17
L'opération a été menée dans les trois maternités de Charente-Maritime par l'association OP17 © Radio France - Charlotte Jousserand

La Rochelle, France

Ces orthophonistes sont des bonnes fées qui se penchent sur les berceaux des nouveaux nés. Elles sont une dizaine ce jeudi 23 novembre à arpenter le couloir de la maternité de la Rochelle, leurs consœurs se sont déjà déplacés dans les maternités de Saintes et de Rochefort. Elles toquent par deux aux portes des chambre. Ces orthophonistes bénévoles de l'Association Orthophonie et Prévention 17 n'ont pas de baguette magique mais des conseils pour les parents et un livre doudou pour chaque nourrisson.

Un bain de langage dès la naissance

Ces orthophonistes essayent d'inciter les parents à donner "un bain de langage" à leur enfant. Une expression que décrypte Eponine Rechard, orthophoniste, "c'est un environnement où l'enfant entend les mots, les sons dans la rue, dans la maison, il va les entendre et il va apprendre à les comprendre". Pour faciliter l'échange entre les parents et le bébé, les orthophonistes distribuent des livres-doudous, un livre en plastique ou en tissu avec des images colorées que les parents peuvent feuilleter devant leur enfant et imaginer des histoires à raconter. Un livre à la naissance, cela fait sens car cela aide le bébé à développer sa compréhension du monde et il faut le faire "dès maintenant", insiste Eponine Rechard "même si l'enfant ne vous répondra pas avec des mots mais avec son regard, avec des gestes, avec des bruits".

Dans une des chambres, Pierre et sa première fille, Alice. Ce jeune papa rochelais est avide de conseil car il le reconnaît : "On est un peu perdu dans les catalogues de jouets. On voit des jouets de zéro à six mois et de zéro à douze mois mais c'est très large". Les orthophonistes distribuent également des livrets pour décrypter les expressions des nouveaux nés et savoir comment l'enfant développe son langage. Dans une autre chambre de la maternité de la Rochelle, Murielle a déjà pris l'habitude de lire et de raconter des histoires à sa première fille et elle compte bien continuer avec sa deuxième fille qui vient de naître. Pour cette jeune maman, cela s'est fait naturellement : "On lui parle pas bébé, on lui parle comme si elle était plus grande et puis on voit bien qu'elle nous comprend même si elle ne nous parle pas".

Un livre doudou pour éviter des consultations en orthophonie

Les orthophonistes ne veulent pas culpabiliser les parents mais prévenir l'apparition de difficultés liées au langage et donc éviter de retrouver ces nourrissons dans leurs cabinets dans quelques années. "On peut trouver ça bizarre", explique Elodie Pascual, présidente de l'association Orthophonie et Prévention 17, "certains personnes disent qu'on scie la branche sur laquelle on est assise mais notre idée c'est qu'il y a énormément de cas de patients qui ne viendraient pas chez nous si, en amont, dans l'environnement on avait fait les choses correctement".

Avec cette opération, les orthophonistes veulent aussi éviter aussi de rallonger les files d'attente pour obtenir un rendez-vous. Selon Elodie Pascual, en France, il faut attendre en moyenne un an pour obtenir un rendez-vous chez un orthophoniste. Selon la présidente d'OP 17, ce n'est pas très compliqué de stimuler un enfant, il suffit de lui parler, d'échanger avec lui car les enfants sont "des éponges émotionnelles, une éponge au langage. Il a déjà intégré le langage dans le ventre de sa mère car il l'entend. Il y a déjà des choses qui se font". A la naissance, il faut donc poursuivre cet apprentissage : "Il y a des choses à faire et des choses à ne pas faire et on est là pour le rappeler aux parents. Il faut prendre le temps car ce n'est pas la télé qui s'occupe d'un enfant" et surtout rappelle la spécialiste, pas d'écran avant trois ans.