Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des pans de façade tombent : des habitants d'un quartier d'Hérouville-Saint-Clair se mobilisent

lundi 25 juin 2018 à 19:16 Par Carole Louis, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Dans le quartier du Val à Hérouville-Saint-Clair (Calvados), trois immeubles partent en lambeaux. Des plaques du revêtement de la façade tombent les unes après les autres. Sans réponse de leur bailleur social,des locataires inquiets, ont décidé de se mobiliser lundi 25 juin 2018.

Des locataires d'un des bâtiments  dégradés à Hérouville (14) mobilisés.
Des locataires d'un des bâtiments dégradés à Hérouville (14) mobilisés. © Radio France - - Carole LOUIS -

Hérouville-Saint-Clair, France

Cela fait déjà plusieurs années que les locataires des immeubles du 701 dans le quartier du Val à Hérouville-Saint-Clair (Calvados) tirent la sonnette d'alarme. Des plaques du revêtement de la façade tombent une à unes. Une quarantaine de plaques de 50 centimètres sur 50, se sont déjà détachées de la paroi des bâtiments, "surtout quand le vent souffle" déplorent les habitants concernés. Trois des six immeubles HLM du lot sont particulièrement touchés. Depuis deux ans, des courriers ont été adressés au bailleur social l'Immobilière Basse-Seine ainsi qu'une pétition signée par 120 locataires des 160 logements. Mais faute de réponse ces locataires soutenus par deux associations : la CFS ( la confédération syndicale des familles) et la CLCV (consommation, logement et cadre de vie) ont décidé de se mobiliser lundi 25 juin 2018.

On attend qu'il y ait un accident pour réagir.

Christian Jonquet habite le rez-de-chaussée d'un des immeubles, il y a un an, une plaque s'est détachée pour tomber à un mètre cinquante de son fauteuil roulant, alors qu'il arrosait ses fleurs dans son petit bout de jardin. "Une plaque de huit à dix kilos" estiment les plaignants, qui s'est enfoncée de cinq centimètres dans le sol. Depuis il craint chaque jour de nouvelles chutes.

Ce quartier hérouvillais a bénéficié d'un programme de rénovation à la fin des années 80. Mais aujourd'hui les plaques de la façade accrochées avec des rivets ne tiennent plus bien et risquent de tomber sur quelqu'un. 

Les restes d'une plaque tombée au pied d'un bâtiment. - Radio France
Les restes d'une plaque tombée au pied d'un bâtiment. © Radio France - -Carole LOUIS-
Le trou laissé par la chute de 8 plaques situées sur le haut d'un immeuble de neuf étages  - Radio France
Le trou laissé par la chute de 8 plaques situées sur le haut d'un immeuble de neuf étages © Radio France - - Carole LOUIS-

Le bailleur social, "l'immobilière Basse-Seine", qui a eu vent de la mobilisation des locataires s'est invité sur le site. Son gérant pour le Calvados, a annoncé qu'un matériau semblable à celui utilisé pour la construction de ces immeubles, mais qui n'existe plus, avait été trouvé. Après appel d'offre, une entreprise a été choisie. Elle va venir effectuer un état des lieux avant d'entamer les travaux mi-juillet 2018. Les plaques tombées seront remplacées, mais une analyse approfondie de l'ensemble des bâtiments sera effectuée pour anticiper d'éventuelles nouvelles chutes.

Emmanuel Rampogna, gérant des immeubles et Moïse Rénié administrateur pour les locataires. - Radio France
Emmanuel Rampogna, gérant des immeubles et Moïse Rénié administrateur pour les locataires. © Radio France - - Carole LOUIS -

Si tout va bien, les premiers travaux de réparation des HLM endommagés seront terminés mi-août 2018.