Infos

À Strasbourg, des parents interpellent la ville sur les barquettes en plastique dans les cantines des écoles

Par Romane Porcon, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu mercredi 26 octobre 2016 à 6:43

Des parents d'élèves protestent contre l'utilisation de barquettes plastiques pour réchauffer les plats dans les cantines des écoles
Des parents d'élèves protestent contre l'utilisation de barquettes plastiques pour réchauffer les plats dans les cantines des écoles © Maxppp -

Une centaine de parents d'élèves interpellent le maire de Strasbourg sur l'utilisation de barquettes plastiques jetables dans les cantines des écoles. Ils réclament des cantines plus respectueuses de la santé des enfants et de l'environnement avec la suppression des barquettes dès la rentrée 2017.

Des parents d'élèves ont adressé une lettre ouverte à Roland Ries, le maire de Strasbourg, pour dénoncer l'utilisation de barquettes plastiques dans les cantines des écoles. Ils souhaitent que la ville agisse pour la santé des enfants mais aussi pour l'environnement et la réduction des déchets.

Des cantines plus saines

A l'origine de ce "Projet cantines", une maman de deux enfants. Ludivine s'est renseignée sur le site de la ville lorsqu'elle a voulu inscrire son fils à la cantine, elle a été choquée d'apprendre l'utilisation de barquettes plastiques pour réchauffer les repas : "la ville fait état sur sa page internet d'une démarche vers des produits bios, issus de l'agriculture locale, personnellement je ne pouvais pas m'imaginer que les repas des enfants étaient réchauffés dans des barquettes en plastique." Une centaine de parents ont signé son manifeste pour des cantines plus saines alors que tous les jardins d'enfants et les écoles maternelles utilisent des barquettes en plastique.

Lutter pour la réduction des déchets à Strasbourg

Pour cette Strasbourgeoise, il n'y a pas de cohérence dans l'action de la municipalité. L'utilisation de barquettes jetables va à l'encontre même des actions de la ville de Strasbourg qui s'est engagée dans le zéro pesticides et le zéro déchets. L'association Zéro Waste, qui lutte pour la réduction des déchets à Strasbourg, soutient d'ailleurs le manifeste. Pour son cofondateur, Simon Baumert, la ville pourrait faire d'une pierre deux coups : "on a du jetable ça veut dire du transport, de l'incinération donc un dégagement de fumée. On a un fonctionnement qu'on peut changer qui bénéficiera aux enfants, à la qualité de l'air de Strasbourg et par rapport aux objectifs de réduction des déchets de Strasbourg."

Aux Sables d'Olonnes, en Vendée, la mairie a supprimé les barquettes plastiques pour des plats en inox à la demande des parents.

Partager sur :