Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des parlementaires alsaciens s'engagent contre l'abandon des animaux

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

240 parlementaires français, dont plusieurs députés et sénateurs alsaciens, co-signent une tribune dans le Journal du Dimanche ce 30 juin pour lutter contre l'abandon des animaux. Ils s'engagent à faire une proposition de loi.

Des parlementaires alsaciens s'engagent contre l'abandon des animaux (image d'illustration)
Des parlementaires alsaciens s'engagent contre l'abandon des animaux (image d'illustration) © Maxppp - /NCY

"Un être sensible ne se jette pas", c'est le titre de la tribune publiée dans le Journal du Dimanche ce 30 juin. A quelques jours des vacances et alors que 100 000 chiens et chats sont abandonnés chaque année en France, 240 parlementaires français lancent un appel. Parmi eux plusieurs députés et sénateurs alsaciens : la sénatrice haut-rhinoise Catherine Troendlé (LR) et des députés ; Vincent Thiébaut (LREM) et Laurent Furst (LR) dans le Bas-Rhin ainsi que Jean-Luc Reitzer (LR) et Eric Straumann (LR) dans le Haut-Rhin.

Ils s'engagent à déposer une proposition de loi plus dure sur les abandons d'animaux. "Manifestement, le durcissement pénal de la sanction de l'abandon – deux ans de prison et 30.000 euros d'amende – n'a pas obtenu l'effet escompté", regrettent-ils dans leur tribune.

Le député LR bas-rhinois Laurent Furst explique pourquoi la loi française devrait aller plus loin contre l'abandon des animaux.

"La stérilisation obligatoire des chats est entrée en vigueur dans certaines régions belges. C'est une mesure unique en Europe dont il conviendrait de s'inspirer afin d'éviter les abandons de portées et la multiplication des îlots de chats errants dans nos communes", préconisent également ces signataires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess