Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché après la disparition d'un enfant de 8 ans dans les Côtes-d'Armor

Des patrouilles de polices renforcées près des commerces de l'Indre

-
Par , France Bleu Berry
Indre, France

Vous l'avez peut-être remarqué, les patrouilles de police sont plus nombreuses pour les fêtes de fin d'années. Depuis fin novembre, le ministère de l'intérieur a activé le plan "anti hold-up".

Les policiers ont intensifié leurs patrouilles dans les centres commerciaux.
Les policiers ont intensifié leurs patrouilles dans les centres commerciaux. © Radio France - Etienne Escuer

Le but est notamment de lutter contre les vols dans les boutiques et les grandes surfaces. Les policiers ont intensifié leurs patrouilles dans les centres commerciaux et les centres-villes. Exemple à Saint-Maur, où en décembre près de 6.000 personnes se sont rendues chaque jour au centre commercial Cap Sud. La présence des policiers est appréciée par le directeur du Leclerc, Olivier Luguet. "Je pense que ça rassure le personnel du magasin, on travaille plus librement en sachant qu'ils ne sont pas très loin", confie-t-il. "Les policiers regardent, nous alertent sur certaines choses qu'on ne voit pas."

Les policiers ont intensifié leurs patrouilles dans les centres commerciaux.
Les policiers ont intensifié leurs patrouilles dans les centres commerciaux. © Radio France - Etienne Escuer

Selon Olivier Luguet, "avec le nombre de personnes qui passent et le chiffre d'affaires qu'on brasse, la période est propice aux vols. Et avec le monde qu'il y a, on ne voit pas forcément les voleurs." 10 à 12 policiers se relaient donc pour surveiller grandes surfaces, bijouteries, bureaux de tabac ou encore stations-services.

"La vue de l'uniforme dissuade les petits ou les grands délinquants." - Philippe Ratet, directeur départemental de la sécurité publique

Les forces de l'ordre sensibilisent les commerçants à reconnaître les comportements suspects, et rappellent quelques conseils, comme ne pas conserver trop d'argent dans la caisse. Pour Philippe Ratet, directeur départemental de la sécurité publique, la présence des policiers est bénéfique. "La population est contente de voir les policiers parce que c'est le respect de l'autorité, c'est rassurant", explique-t-il. Il détaille le rôle de ces patrouilles : "Rassurer les commerçants et la population, ne pas dramatiser trop mais conserver ce maître-mot, celui de la vigilance". Le directeur départemental de la sécurité publique reste "persuadé que comme toujours, la vue de l'uniforme dissuade les petits ou les grands délinquants."

Depuis le début du plan anti hold-up, aucun vol à main armée n'est à signaler dans les commerces de l'Indre. Le dispositif prendra fin le 14 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess