Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des permanences des Finances publiques dans la métropole messine

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

Annoncée depuis plusieurs années, la réorganisation des services des impôts en Moselle prend forme. Des agents des Finances publiques tiennent désormais des permanences dans des communes où ce service public n'était pas encore physiquement présent. Exemple dans l'agglomération messine.

Centre des impôts (illustration).
Centre des impôts (illustration). © Radio France - Léo Rozé

Olivier Dussopt, le ministre en charge des comptes publics, était venu en octobre dernier présenter la réorganisation des services des impôts en Moselle. Voici une de ses conséquences très concrètes pour les contribuables. Pour compenser la fermeture de plusieurs trésoreries dans notre département, un nouveau "réseau de proximité" est en train d'être déployé, avec des permanences hebdomadaires dans une quarantaine de communes. 

Jusqu'alors, le service des Finances publiques était physiquement présent dans seulement 25 villes, et parfois pour une spécialité seulement : accueil des particuliers, des collectivités, ou des entreprises. Cette fois, les agents des impôts qui tiendront ces permanences seront aptes à traiter un grand nombre de questions. Si ce n'est pas le cas, un rendez-vous sera systématiquement proposé au contribuable.

Désormais cinq points de contact dans la métropole messine

Dans l'agglomération messine, en plus des locaux des Finances Publiques de la rue des Clercs, ce sont donc quatre nouveaux points de contact qui vont être créés. Deux sont déjà opérationnels depuis la mi-décembre, à Metz Borny et à Woippy, et deux autres le seront d'ici 2023 à Montigny et Ars-sur-Moselle. Une charte a été signée ce lundi entre la Direction des Finances Publiques de Moselle, Metz Métropole, et la préfecture. 

En plus de la création de ces permanences pour les particuliers, un cadre des Finances publiques sera par ailleurs dédié au conseil des collectivités locales de l'agglomération messine, d'ici deux ans.  

Inquiétudes de certains élus

Face à la bronca que la fermeture des trésoreries avait pu engendrer en Moselle, les autorités ont "changé de méthode", reconnaît Etienne Effa, le directeur des Finances publiques en Moselle.

Le ministre a souhaité qu'on cesse de faire évoluer notre réseau sans apporter un substitut à ce qui existait auparavant

Sur les 22 communautés d'agglomérations ou de communes de Moselle, quinze ont déjà signé une charte similaire, pour réorganiser les services des impôts sur leur territoire. Il y en a donc encore sept à peaufiner : certains élus s'interrogent, auraient préféré conserver leurs trésorerie. Mais les discussions avancent, selon Etienne Effa, le directeur départemental des Finances publiques en Moselle : "Les élus que je rencontre comprennent tout à fait que mon administration est dans une phase d'évolution très profonde. Au départ, il peut y avoir des suspicions, mais nous avançons en concertation avec eux. Les discussions sont bien avancées".

L'intersyndicale réunie ce mardi devant la Trésorerie de Florange

Les syndicats, eux, dénoncent la fermeture de six centres en 2021, et la suppression de 25 emplois supplémentaires. Ils étaient réunis, ce mardi matin, devant la Trésorerie de Florange, fermée en janvier. "Les accueils provisoires d'une demi journée par semaine ne remplacent pas les centres des Finances Publiques. Les usagers ne pourront plus entrer en contact avec la personne en charge de leur dossier. Les permanences proposées serviront uniquement de boîte aux lettres en cas réclamation ou apporteront des renseignements généralistes que tout un chacun peut trouver sur internet," dénonce Barbara Khim, de la CGT Finances Publiques.

La direction fait passer des vessies pour des lanternes aux élus locaux" - Philippe Ostrogorski, Solidaires Finances Publiques

"En plus, l'accueil de la rue des Clercs, à Metz, n'est plus ouvert que sur rendez-vous. L'accueil physique va devenir le parent pauvre de notre administration. La direction fait passer des vessies pour des lanternes aux élus locaux", abonde Philippe Ostrogorski, de Solidaires Finances Publiques. "D'ici 2024, les 22 Trésoreries restantes vont disparaître de la carte du département, poursuit-il, pour se recentrer sur les sept Hôtels des impôts (Metz, Thionville, Forbach, Hayange, Sarrebourg, Sarreguemines et Saint-Avold). Et on a déjà des menaces sur Hayange et sur la partie est du département..."
 

Infos pratiques

Les permanence des agents des impôts déjà opérationnelles se trouvent :

- à Metz-Borny, pôle des Lauriers, rue d'Anjou : tous les mardis et jeudis de 9h à 12h 

- à Woippy, à l'hôtel de ville : tous les lundis de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30

Deux autres ouvriront à l'horizon 2023 à Montigny-les-Metz et Ars-sur-Moselle. Les locaux de la rue des Clercs à Metz restent ouverts au public.

A savoir aussi, les contribuables peuvent se rendre chez les buralistes habilités de la métropole messine pour payer leurs factures dues aux Finances publiques : impôts, amendes, factures d'hôpital ou de cantine... Les dépôts en liquide sont limités à 300 €, mais on peut aussi régler par carte bancaire. Ces buralistes se trouvent à Metz, Montigny, Woippy, le Ban-Saint-Martin et Ars-sur-Moselle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess