Société

Des personnalités bretonnes disent " Oui à la Bretagne réunie : 5 sur 5 ! "

Par Mikaël Roparz, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Loire Océan mardi 24 juin 2014 à 15:48

Des personnalités bretonnes réclament la réunification de la Bretagne
Des personnalités bretonnes réclament la réunification de la Bretagne © Mikaël Roparz -Radio France

Mercredi, des parlementaires, des chefs d'entreprises et des personnalités du monde culturel seront à l'Assemblée nationale pour demander aux députés et sénateurs de tout mettre en oeuvre pour réunifier la Bretagne et la Loire-Atlantique.

Patrick Le Lay, ancien président du groupe TF1, fondateur de TV Breizh, Christian Guillemot, chef d’entreprise (UbiSoft, Guillemot Corp, Gameloft), Alan Stivell, auteur-compositeur interprète, Irène Frain, écrivain, journaliste, Yann Queffélec, écrivain et de nombreux parlementaires issus des cinq départements bretons se rendent à l'Assemblée nationale. Toutes ces personnalités vont demander la réunification de leur région à la Loire-Atlantique. 

Ces personnalités bretonnes tiendront une conférence de presse à l'Assemblée nationale à 12h. Elles prendront la parole pour dire "Oui à la Bretagne réuinie : 5 sur 5 ! ".

Le projet de réforme territorial a été présenté le 18 juin en Conseil des ministre. Le débat parlementaire commencera début juillet au Sénat. 

Bretagne Réunie expliquera pourquoi il est essentiel d’introduire dans la loi le droit d’option pour les départements. Elle demandera aux parlementaires de s’engager et appellera à manifester à Nantes le samedi 28 juin.

Le 19 avril une manifestation pour demander le rattachement de la Bretagne à la Loire-Atlantique avait réuni entre 5 et 10.000 personnes à Nantes.

 

De son côté Jacques Auxiette, président de la Région des Pays de la Loire, a écrit à tous les députés et sénateurs. Il rappelle que l’objectif prioritaire des Pays de la Loire était de préserver son intégrité à l’heure où de nombreuses hypothèses de redécoupage existaient. Jacques Auxiette indique aussi que "si le Parlement décidait de modifier la carte présentée en Conseil des ministres le 18 juin, l’hypothèse d’un rapprochement avec la Région Bretagne représente une évidence pour les acteurs des Pays de la Loire. Tout nous rapproche de nos voisins et amis bretons : la géographie, la sociologie, la démographie, les transports, le tourisme, l’enseignement supérieur, les coopérations et les échanges économiques… ".

Partager sur :