Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des personnels de l'hôpital psy d'Allonnes reprennent un tube de Diam's pour dire "nan nan" au GHT

jeudi 6 septembre 2018 à 12:21 Par Julie Le Duff, France Bleu Maine

La mobilisation continue au sein de l'Etablissement public de santé mentale (EPSM) d'Allonnes contre l'intégration au Groupement hospitalier de territoire. Un clip qui détourne le tube de Diam's "La boulette" vient d'être mis en ligne par des personnels de l'hôpital sarthois.

Des personnels de l'établissement pyschiatrique d'Allonnes (Sarthe) toujours mobilisés contre l'intégration au Groupement hospitalier de territoire
Des personnels de l'établissement pyschiatrique d'Allonnes (Sarthe) toujours mobilisés contre l'intégration au Groupement hospitalier de territoire - capture d'écran You Tube

Allonnes, France

"Alors ouais, on se révolte, ouais ouais ! Ça déconne, nan nan ! C'est pas l'ARS qui va dicter nos codes !" : dans une vidéo mise en ligne le 5 septembre, des personnels de l'Etablissement public de santé mentale (EPSM) d'Allonnes reprennent le tube de la rappeuse Diam's "La boulette", dont ils ont entièrement réécrit les paroles. Un nouveau mode d'action après des mois de mobilisation contre le projet de Groupement hospitalier de territoire qui doit rapprocher l'établissement psychiatrique du centre hospitalier du Mans, au risque d'une "perte d'autonomie" selon l'intersyndicale.

Les paroles de la chanson font entre autres allusion à l'ancien directeur de l'EPSM, Vincent Thomas, écarté de ses fonctions fin juin pour avoir refusé l'intégration au GHT. Le maire communiste d'Allonnes, Gilles Leproust, qui a participé à la vidéo, avait alors évoqué "des méthodes de voyous" à propos de cette décision des autorités de santé.

Des mobilisations partout en France

L'idée de cette vidéo est née en juin. "Les agents voulaient un autre mode de communication, quelque chose de décalé", indique l'intersyndicale FO-CGT-Sud. "On a vu la vidéo du CHU de Toulouse, et celle de l'Arche évidemment [Le centre de rééducation de l'Arche, à Saint Saturnin, au nord du Mans, NDLR]. Mais de toute façon, vous avez ça partout dans les établissements de santé maintenant". Le clip fait par exemple référence aux "perchés de Janet", des salariés grèvistes de l'hôpital psychiatrique du Havre qui s'étaient installés sur le toit de l'établissement cet été.

Une audience au tribunal administratif la semaine prochaine

Le bras-de-fer entre l'Etat et l'EPSM est engagé depuis trois ans maintenant. Une audience au tribunal administratif de Nantes doit se tenir le 11 septembre prochain pour examiner les recours déposés contre cette intégration au GHT sous l'égide de l'hôpital du Mans.