Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des pharmaciens azuréens contaminés, certaines enseignes pourraient fermer

-
Par , France Bleu Azur

Raphaël Gigliotti est représentant du syndicats des pharmaciens dans les Alpes-Maritimes. La chloroquine sera-t-elle le remède miracle ? Est-ce que des pharmaciens azuréens sont contaminés ? Y a t'il une pénurie de médicament ? Les réponses de Raphael Gigliotti

PHOTOPQR/NICE MATIN/Sebastien Botella ; Nice ; 25/02/2020 ; Plus de masques de protection dans une pharmacie de Nice alors que l'Italie, toute proche, fait face à une multiplication des cas du Coronavirus *** Local Caption ***
PHOTOPQR/NICE MATIN/Sebastien Botella ; Nice ; 25/02/2020 ; Plus de masques de protection dans une pharmacie de Nice alors que l'Italie, toute proche, fait face à une multiplication des cas du Coronavirus *** Local Caption *** © Maxppp - Sebastien Botella

Des pharmaciens sur la Côte d'Azur sont malades et certaines enseignes pourraient fermer. C'est ce que nous a dit notre invité lundi matin, représentant du syndicats des pharmaciens dans les Alpes-Maritimes : "Des petites pharmacies qui ont un ou deux salariés pourraient baisser le rideau si ces personnes sont malades mais nous allons faire preuve d'une grande solidarité pour que toutes les pharmacies restent ouvertes."

Concernant la chloroquine, cet anti-palludique qui pourrait être le remède miracle selon un professeur marseillais, Raphaël Gigliotti nous précise qu'il "faut prendre ça avec des pincettes, il y a une étude menée sur seulement 24 patients et ce médicament a des effets indésirables. Il faut faire attention, il y a des problèmes cardiaques, il faut se méfier pour ceux qui ont d'autres pathologies. Il faut attendre."

Il affirme également qu'il n'y a aucune pénurie, même pour le Doliprane. Pour le moment, toutes les pharmacies sont ouvertes dans le département. De nouveaux masques pourraient arriver mercredi ou jeudi. 

Raphaël Gigliotti nous annonce également qu'un pharmacien de l'Escarène a travaillé avec une société de plexiglas pour mettre en place une vitre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu