Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des places à 1.000 euros pour le match Nîmes Olympique - PSG

Sur les sites de revente de billets, certaines places pour le match du Nîmes Olympique face au Paris Saint-Germain du samedi 1er septembre sont vendues à 1.000 euros.

Sur les sites de revente, des places sont vendues 1 000 euros pour le match du Nîmes Olympique face au PSG
Sur les sites de revente, des places sont vendues 1 000 euros pour le match du Nîmes Olympique face au PSG © Maxppp -

Nîmes, France

Le match du Nîmes Olympique contre le PSG se jouera à guichets fermés samedi 1er septembre à 17h. Certains supporters, frustrés de ne pas avoir de place pour ce match, en cherchent sur des sites de revente. Mais les prix flambent

Une pratique illégale

Pour un siège dans la tribune nord, il faut débourser 1.000 euros sur le site ticketbis.fr. C'est 40 fois plus cher que le prix normal pratiqué par le club qui est de 25 euros. 

Capture d'écran du site internet ticketbis.fr - Aucun(e)
Capture d'écran du site internet ticketbis.fr -

Sur le site viagogo.fr, les tarifs sont un peu moins élevés mais ils s'envolent quand même jusqu'à 264 euros. Pour Cyril Roure, président du groupe de supporter Nemausus 2013, c'est scandaleux: "C'est du vol, c'est pas du tout normal de se faire des sous sur le dos des Nîmois". 

Entre les arnaques et les billets qui n'arrivent jamais, sur les forums de consommateurs, les commentaires sont incendiaires. La revente de billets est d'ailleurs illégale car elle est considérée comme du marché noir. Tout revendeur est donc passible de 15.000 euros d'amende.