Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Des plateaux repas étoilés pour le personnel de l'hôpital d'Issoudun

-
Par , France Bleu Berry

Le seul restaurant étoilé de l'Indre, Au 14 février, à Saint Valentin, n'a plus d'activité depuis le début du confinement. Par solidarité, il prépare des plateaux repas plusieurs fois par semaine pour le personnel de l'hôpital de la Tour Blanche à Issoudun.

Le 14 février est le seul restaurant étoilé de l'Indre
Le 14 février est le seul restaurant étoilé de l'Indre - Capture d'écran

"On a préparé des sandwiches au foie gras, pintade et gâteau au chocolat. Et le vendredi c'est sushis et on fait aussi des tartes aux fruits" énumère le patron de l'enseigne Au 14 février, Masami Kimura. Sur une idée du maire de la commune de Saint Valentin (Indre), où est installé l'un de ses quatre restaurants étoilés et où il est lui-même confiné, le PDG a mis ses équipes au défi de préparer chaque mardi et chaque vendredi des plateaux repas de luxe qu'il porte ensuite à l'hôpital d'Issoudun

"J'avais vu un reportage à Paris sur un restaurant étoilé qui faisait cela par solidarité. J'ai proposé à Masami qui a tout de suite dit oui ! explique Pierre Rousseau, le maire de Saint Valentin. Il a même acheté des barquettes pour faire des contenants individuels, puis il livre à l'hôpital de la Tour Blanche, à une dizaine de kilomètres de là". 

De quoi mettre du baume au cœur à l'hôpital d'Issoudun qui en fait bénéficier tous les services : "J'ai appris qu'ils en avait fait passer aux personnels de l'Ehpad de Bel Air..." raconte le maire. 

"C'est aussi une façon de faire du bien moralement aux équipes du restaurant qui sont exclusivement composées de Japonais, confinés donc loin de chez eux. Masami n'était jamais resté si longtemps en Berry... C'est difficile pour eux..." compatit Pierre Rousseau. 

Chaque semaine, Au 14 février livre 50 plateaux repas, soit un cadeau d'environ 500 euros. 

Masami Kimura a organisé le même système de livraison dans des hôpitaux pour ses restaurants de Mâcon et de Lyon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess