Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Onze policiers aux frontières en arrêt maladie pour dénoncer leurs conditions de travail

-
Par , France Bleu Azur
Menton, France

Ce mercredi matin, onze policiers aux frontières du poste de Fanghetto (près de Vinitimille) se sont mis en arrêt maladie. Ils dénoncent leurs conditions de travail : un local provisoire, non chauffé, sans électricité.

L'intérieur du local de Fanghetto
L'intérieur du local de Fanghetto - Jean-Luc Chaudron

C'est du jamais vu dans les Alpes-Maritimes. Ce mercredi matin, onze policiers aux frontières ont déposé un arrêt maladie à l'administration.

"Il ne s'agit pas d'une grève mais d'un mouvement de grogne", précise Jean-Luc Chaudron, le délégué départemental du syndicat Unité-SGP-FO.

Pas de fin programmée

L'administration a remplacé ces agents par d'autres venant d'autres services. "Mais elle devra entamerdes discussions sérieuses avec nous, et proposer des solutions viables" s'exclame Jean-Luc Chaudron.

A Fanghetto, les conditions de travail des policiers sont en effet plutôt compliquées (voir photos) : "Notre local c'est un container métallique prêté par les pompiers, qui sert à la base pour stocker du matériel.

On en a fait un local de police non chauffé, sans eau, le groupe électrogène a été retiré. C'est inadmissible ! On nous dit "on verra dans trois mois" mais on a besoin de solutions maintenant !" Les policiers n'ont pas prévu de fin à leur mouvement. Tout dépendra du résultat des négociations avec l'administration.

Le groupe électrogène, présent initialement, a été retiré
Le groupe électrogène, présent initialement, a été retiré - Jean-Luc Chaudron
Les policiers ont installé eux -même un chauffage ... qui ne fonctionne plus
Les policiers ont installé eux -même un chauffage ... qui ne fonctionne plus - Jean-Luc Chaudron
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu