Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des produits locaux dans les cantines scolaires en Vaucluse

mercredi 3 octobre 2018 à 17:06 Par Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse

L'association "En direct de nos fermes" travaille aujourd'hui avec une trentaine de collectivités locales de Vaucluse. Une collaboration vertueuse qui se développe lentement mais surement.

Journée ports ouvertes au box En direct de nos fermes sur le MIN d'Avignon
Journée ports ouvertes au box En direct de nos fermes sur le MIN d'Avignon © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Vaucluse, France

Créée en 2016 l'association En direct de nos fermes offre une meilleure visibilité aux agriculteurs soucieux de travailler en direct avec leurs clients. Des clients qui peuvent être ceux des distributeurs de fruits et légumes installés à Agroparc ou sur l'aire d'autoroute A7 de Morières, mais des clients qui peuvent aussi être des collectivités. Une trentaine d'écoles, collèges et lycées de Vaucluse servent, au moins en partie, des produits locaux dans les assiettes de leurs cantines.  

Un partenariat qui n'est pas toujours facile à mettre en place mais qui, une fois institué, apporte pleinement satisfaction aux deux parties.  Les agriculteurs trouvent de nouveaux débouchés et les collectivité peuvent servir de meilleurs produits provenant de circuits courts.

Les agriculteurs doivent s'adapter

Il existe de nombreuses contraintes et des difficultés à aplanir. Par exemple, prévoir, dans les plans de production des agriculteurs, que les cantines n'ont pas besoin d'être alimentées pendant les vacances scolaires. Autre contrainte, l'obligation de prévoir les menus trois mois à l'avance parce qu'ils doivent être validés par diverses administrations.  

Hervé Larguier vice président d'En direct de nos fermes

Hugues Fortunat directeur de la cuisine centrale d'Avignon

La cuisine centrale d'Avignon sert 4.000 à 5.000 couverts par jour aux 36 restaurants scolaires de la ville et 30 à 35 % des produits utilisés sont des produits locaux.