Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des rappels à l'ordre en mairie de Nîmes pour éviter la récidive des délinquants

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Nîmes joue la carte de la prévention. Pour lutter contre la récidive des primo-délinquants, des rappels à l'ordre sont organisés en mairie. Les dossiers sont de plus en plus nombreux.

Les rappels à l'ordre sont organisés en mairie pour lutter contre la récidive des primo-déliquants.
Les rappels à l'ordre sont organisés en mairie pour lutter contre la récidive des primo-déliquants. © Radio France - Lise Roos-Weil

Dans la salle de la mairie, l'ambiance est solennelle : drapeau français en évidence, dossiers étalés sur la table. L'élu de la ville, écharpe bleu blanc rouge sur le dos, fait face à Charik, âgé de 15 ans. "J'étais ému, je n'ai jamais vécu ça, c'est impressionnant", confie l'adolescent convoqué pour un rappel à l'ordre. Ce dispositif mené par le Conseil pour les Droits et les Devoirs des Familles à la ville de Nîmes a pour but de lutter contre la récidive des primo-délinquants. Il existe depuis dix ans à Nîmes et les dossiers sont de plus en plus nombreux. Chaque année, une soixante d'entretiens sont ainsi menés. Des incivilités de tous les jours - insultes, squattage de piscines, nuisances sonores - qui peuvent aller jusqu'aux délits - des vols ou des dégradations. C'est le procureur de la République qui renvoie ces dossiers vers la mairie quand il juge qu'un rappel à l'ordre sera suffisant. Un moyen aussi de désengorger les tribunaux.

Là, on vient te dire que la sonnette rouge a été allumée, tu es dans les fichiers désormais et il faut que tu te tiennes à carreaux

Charik, lui, est convoqué pour plusieurs affaires : jets de pierres, utilisation de pétards sur la voie publique et dégradation de panneaux de signalisations. Il s'explique, échange avec les agents de la ville. "On est là pour te dire attention, tonne Richard Schieven, adjoint élu à la sécurité à Nîmes. On compte sur toi pour entendre ce rappel à l'ordre". "Là, on vient te dire que la sonnette rouge a été allumée, tu es dans les fichiers désormais et il faut que tu te tiennes à carreaux" poursuit Emilie, directrice de la prévention. 

Boucif, le père de Charik a bien entendu et il lui fait tout de suite passer le message : "Mon fils,  demain si tu recommences tu n'auras pas besoin de venir ici, tu iras directement à la justice et ce sera une autre paire de manche." Pour lui, ce dispositif est bénéfique : "nous quand on parle à nos enfants, ils prennent à la légère ce qu'on dit, quand c'est une autre personne, ils comprennent et appliquent."

Une soixantaine de dossiers traités par an

L'entretien est aussi l'occasion d'orienter la famille vers des dispositifs proposés par la ville ou vers la mission locale.  "C'est un dispositif qui fonctionne parce qu'on n'a jamais eu deux dossiers du même nom. Les parents sont alertés et on voit bien qu'ils le prennent bien en compte" Les agents envoient ensuite un compte-rendu au procureur. En cas d'incidents, ils peuvent aussi faire remonter des signalements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess