Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des renforts de policiers au commissariat de Val-de-Reuil annoncés par Gérald Darmanin

Les policiers de la circonscription de sécurité publique de Val-de-Reuil alertent depuis des mois sur les conditions difficiles d'exercice de leurs missions. Ils ont été entendus. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, annonce l'arrivée de policiers au commissariat d'ici fin 2021.

Ces effectifs supplémentaires sont une très bonne nouvvelle pour le secrétaire du syndicat Unité SGP Police Johann Maugé. L'objectif maintenant, c'est qu'ils restent au commissariat de Val-de-Reuil
Ces effectifs supplémentaires sont une très bonne nouvvelle pour le secrétaire du syndicat Unité SGP Police Johann Maugé. L'objectif maintenant, c'est qu'ils restent au commissariat de Val-de-Reuil © Radio France - Laurent Philippot

Il y aura dans un avenir proche 15 policiers supplémentaires à Val-de-Reuil. "Génial, vous êtes le Père Noël" s’enthousiasme Johann Maugé, le secrétaire du syndicat Unité SGP Police dans l'Eure à qui France Bleu Normandie apprend la nouvelle

On a hâte de les avoir afin de pourvoir retrouver des conditions de travail normales - Johann Maugé

Depuis des mois, les policiers du commissariat de Val-de-Reuil ont le blues et n'ont de cesse de réclamer des effectifs supplémentaires. Les effectifs  actuels, 52 gardiens de la paix et gradés ainsi que dix adjoints de sécurité  (il y a eu jusqu'à 110 policiers au commissariat de Val-de-Reuil), ne permettent pas aux forces de l'ordre d’effectuer leurs missions dans les meilleures conditions. "Le enquêteurs ont le sentiment de devoir faire de la quantité et non de la qualité" déplore le syndicaliste qui évoque les 300 à 400 dossiers gérés par collègue. 

Ces renforts permettront de travailler dans des conditions normales estime Johann Maugé, de Unité SGP Police

Dans un courrier adressé ce jeudi aux élus, relayé par Bruno Questel, le député de la circonscription (LaREM), Gérald Damanin précise que la circonscription de sécurité publique de Val-de-Reuil "gère plusieurs problématiques singulières liées à la présence du centre de détention de Val-de-Reuil ou encore des quartiers prioritaires de politique de la ville". 

"Le ministre a tenu parole et a tenu un calendrier" se félicite le maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet qui rappelle que Gérald Darmanin lui "avait promis le 23 octobre une réponse dans un mois, on est le 3 décembre, on ne peut pas se plaindre"

Des policiers en renfort, une bonne nouvelle pour les élus et les syndicats

Renforts d'ici la fin de l'année 2021

Il y a à ce jour 15 policiers de moins qu'il y a quatre ans. Le ministre de l'Intérieur s'engage "à une augmentation des effectifs de la CSP au niveau de fin 2016, soit une augmentation de 15 gardiens de la paix et gradés par rapport au niveau des effectifs au 1er septembre dernier, et cela d'ici la fin de l'année 2021".  C'est pour le maire de Louviers François-Xavier Priollaud, "une bouffée d'oxygène et une perspective pour les policiers". Mais le dossier n'est pas clos pour autant. Parmi les chevaux de bataille des élus et des syndicats, la prime de fidélisation. Elle n'est pas versée aux fonctionnaires de police de l'Eure, à la différence des départements voisins. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess