Société

Des revolvers pour les policiers municipaux à Aubagne

Par Aurélien Tiercin, France Bleu Provence et France Bleu mercredi 21 octobre 2015 à 20:16

Le pistolet des policiers municipaux de Roanne.
Le pistolet des policiers municipaux de Roanne. © Radio France - Valentine Letesse

Le maire Les Républicains d'Aubagne, Gérard Gazay, a signé une convention avec le préfet de police des Bouches-du-Rhône dans le but d'armer sa police municipale. Les premières armes devraient arriver durant le premier semestre de l'année prochaine.

Des Magnum 357 pour les policiers municipaux d'Aubagne. Une nouveauté dans cette commune de 47 000 habitants, la cinquième plus importante des Bouches-du-Rhône. C'est le maire Gérard Gazay qui a pris la responsabilité d'armer ses policiers dont la tâche est de veiller au respect du stationnement et à la tranquillité public.

"Depuis que Marseille a décidé d'armer sa police municipale, les délinquants vont devoir bouger et ils n'ont pas de frontière. Nous avons décidé de répondre à cette menace en nous dotant de moyens pour contrer cette délinquance". Gérard Gazay, maire Les Républicains d'Aubagne

Une excellente nouvelle pour les policiers. "On attendait ça depuis longtemps. C'est avant tout une arme dissuasive" assure le représentant syndical Force Ouvrière du commissariat aubagnais.

La satisfaction du représentant syndical des policiers municipaux d'Aubagne

Dans les rues, les avis sont plus partagés. "Ça me rassure" avoue Jean-Marie, 53 ans et aubagnais depuis toujours. L'armement des policiers est également indispensable selon Noëlle. Agressée trois fois dans le centre-ville ces derniers mois, elle est ravie de ce "renforcement de la sécurité". Mais tout le monde n'est pas du même avis.

Des policiers municipaux armés, pas rassurant pour tous les aubagnais

Les premières armes attendues pour début 2016

Et Gérard Gazay ne compte pas s'arrêter là. En plus des revolvers, il va doubler le nombre de policiers municipaux (50 contre 23 aujourd'hui), leur offrir un nouveau commissariat tout neuf sans compter les 21 caméras de vidéosurveillance qui seront déployées dans toute la ville le 16 janvier prochain.