Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

"Des robes à 20 euros, des costumes, etc" : la Croix Rouge de Loches relance sa "vestiboutique" pour le printemps

vendredi 22 février 2019 à 23:25 Par Théo Hetsch, France Bleu Touraine

Les beaux jours arrivent, vous êtes pris d'une envie de shopping mais vous ne pouvez pas vous le permettre ? Pas de panique : la Croix Rouge de Loches organise deux fois par semaine sa "vesti-boutique" avec des centaines d'habits, vendus à des prix imbattables.

Chaque mercredi et chaque samedi, les clientes sont nombreuses, par manque de moyens, mais pas seulement.
Chaque mercredi et chaque samedi, les clientes sont nombreuses, par manque de moyens, mais pas seulement. © Radio France - Théo Hetsch

Loches, France

Des dizaines et des dizaines de vêtements, de chaussures, de chapeaux, récupérés grâce aux dons des Lochois et Lochoises, s'entassent dans la pièce étroite. Et au milieu trois robes de mariées, bichonnées par Mado, la responsable : "elles sont tellement belles, s'extasie la bénévole devant ces dons plutôt exceptionnels, ce sont des robes qui valent très chères, près de mille euros et qu'on va laisser à cent euros".

Tous les vêtements, dons ces robes, sont issus des dons des Lochois et Lochoises (notamment). - Radio France
Tous les vêtements, dons ces robes, sont issus des dons des Lochois et Lochoises (notamment). © Radio France - Théo Hetsch

4 à 5 mètres cubes de vêtements donnés chaque semaine

A côté, les portants et présentoirs s'enchaînent. Tout est classé par sexe, par taille avec une rangée spécifique - et bien fournie - pour les enfants, à des prix défiants toute concurrence. En tout, la croix rouge collecte quatre à cinq mètres cube de vêtements chaque semaine ! "Comme c'est la thématique printemps et mariage, il y a des robes de soirées de marque à 20 euros, des costumes pour les hommes également, liste fièrement Mado, et début mars, on va changer tout cela, puisqu'on approche de l'été". Il y a tellement de vêtements que tous les 15 jours, ils peuvent changer, faire des thèmes différents.

C'est en tellement bon état, pourquoi acheter du neuf ?" - Marie, une cliente

Forcément, tout cela plaît aux clients (des clientes pour la plupart), comme Marie : "j'ai choisi deux t-shirts pour ma fille, un pantalon pour moi et des livres" liste-t-elle. Et tout ça pour combien ? Sept euros ! "Je n'aurais pas les moyens de m'acheter cela neuf, dans le commerce, explique la retraitée, et puis c'est en tellement bon état, pourquoi acheter du neuf ?". C'est exactement ce que se dit Martine, une autre cliente, qui n'a pas vraiment de problèmes d'argents : "acheter d'occasion, c'est un choix éthique, je refuse de participer à l'industrie du vêtement telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui" explique-t-elle.

Amatrices de chaussures, vous aurez l'embarras du choix... - Radio France
Amatrices de chaussures, vous aurez l'embarras du choix... © Radio France - Théo Hetsch

Les vêtements abîmés sont pris en charge par une entreprise d'insertion

En résumé, tout cela rend service à la fois aux personnes en difficulté, et à la croix rouge, qui peut ainsi financer ses activités caritatives, permettre notamment à 25 enfants du coin de partir en vacances chaque été, ou encore d'aider des personnes démunies à payer leurs factures. Sans compter que la démarche s'inscrit dans un réseau d’entraide : "les vêtements un peu abîmés sont confiés à une entreprise d'insertion, qui les reprise et qui forme ainsi des chômeurs", explique Mado. Et lorsque les vêtements sont trop abîmés, "ils sont confiés à une autre entreprise qui fait de l'isolation avec ces tissus, poursuit-elle, on a donc le minimum de perte et la maximum de personnes aidées".

La vesti-boutique est ouverte tous les samedis de 10h à midi et tous les mercredis de 14h à 16h30.