Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des sas à reconnaissance faciale installés à l'aéroport de Nice pour contrôler les voyageurs

lundi 16 juillet 2018 à 18:52 Par Marion Chantreau, France Bleu Azur

Une nouveauté à l'aéroport de Nice-Côte-d'Azur. Pour faire face à l'augmentation du trafic et au renforcement des contrôles aux frontières, l'aéroport investit dans une technologie innovante : des bornes de contrôle automatisées d'identité utilisant la reconnaissance faciale biométrique.

Plusieurs sas permettant la reconnaissance faciale des passagers sont en test depuis le 6 juillet à l'aéroport Nice Côte d'Azur
Plusieurs sas permettant la reconnaissance faciale des passagers sont en test depuis le 6 juillet à l'aéroport Nice Côte d'Azur © Radio France - Marion Chantreau

Nice, France

Depuis le 6 juillet, huit sas équipés de la technologie de reconnaissance faciale sont installés pour le contrôle aux frontières des passagers à l'aéroport de Nice. Un test qui va durer jusqu'au 6 août, date à laquelle cette technologie sera généralisée avec 16 sas installés aux départs et arrivées des terminaux 1 et 2.

L'aéroport de Nice est la seconde plateforme aéroportuaire française équipée, après les aéroports de Paris. La technologie est en plein essor dans les aéroports internationaux qui cherchent à fluidifier la circulation de passagers alors que le trafic aérien ne cesse d'augmenter.

Les passagers de l'espace économique européen, munis d'un passeport biométrique, peuvent utiliser ces sas à reconnaissance faciale. La démarche est très intuitive et des agents vous guident. 

Reportage à l'aéroport de Nice Côte d'Azur

Le passager pose son passeport à l'entrée du sas puis entre à l'intérieur, regarde la caméra qui photographie son visage et compare les données avec le passeport  - Radio France
Le passager pose son passeport à l'entrée du sas puis entre à l'intérieur, regarde la caméra qui photographie son visage et compare les données avec le passeport © Radio France - Marion Chantreau
Les sas sont installés à l'arrivée et aux départs des terminaux 1 et 2 - Radio France
Les sas sont installés à l'arrivée et aux départs des terminaux 1 et 2 © Radio France

La reconnaissance automatique compare le visage du voyageur avec la photo stockée dans le microprocesseur de son passeport biométrique. Il y a actuellement trois générations de passeport en circulation, il faut encore adapter le système pour qu'il soit réellement efficace. 

Derrière ces sas, se trouvent un superviseur de la police aux frontières, qui contrôle, analyse les photos et données. Il peut dialoguer avec les passagers, vérifie l'authenticité du passeport. Le fonctionnaire peut agrandir la photo prise dans le sas, bloquer les portes si nécessaire.  Lorsqu'une personne fait l'objet d'une fiche de surveillance, ça clignote en rouge. 

"L'enjeu avec la reconnaissance faciale est de réduire le temps de contrôles des passagers. Cette technologie permet d'aller plus vite que celle de l'empreinte digitale. Trois à cinq personnes peuvent passer dans le sas chaque minute", explique Dominique Thillaud, président d'Aéroports Côte d'Azur. 

A terme, seize sas devraient être équipés de la reconnaissance faciale à l'aéroport de Nice  - Radio France
A terme, seize sas devraient être équipés de la reconnaissance faciale à l'aéroport de Nice © Radio France - Marion Chantreau