Société

Des silex vieux de 30.000 ans découverts à Ballancourt

Par Martine Bréson, France Bleu Paris mercredi 8 avril 2015 à 5:00

Silex
Silex

Des archéologues ont sorti de terre 219 silex vieux de 24.000 à 30.000 ans. La découverte a eu lieu en janvier 2015 mais l'information n'a pas été dévoilée par peur des pilleurs.

L’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a découvert 219 silex taillés, qui datent pour les plus anciens de 30.000 ans, près d’une rivière à Ballancourt dans l’Essonne. Le terrain, où se trouvaient les silex, doit accueillir une centaine de pavillons. C’est le diagnostic préventif, destiné à identifier des vestiges éventuels, qui a permis cette trouvaille.

Par crainte des pilleurs, la découverte, réalisée en janvier, n'a pas été dévoilée tout de suite. L'agriculteur propriétaire du terrain a d'ailleurs semé des céréales sur la parcelle pour ne pas attirer l'attention. En 1995, d’autres silex de ce type avaient déjà été découverts sur la commune.

Du 20 au 22 avril une commission scientifique décidera si les fouilles doivent se poursuivre sur le site.

Des silex du Paléolithique supérieur

Le site de Ballancourt a accueilli la civilisation gravettienne au Paléolithique supérieur 28.000 ans av.J.-C. C’est la deuxième grande culture préhistorique. Cet Homo sapiens taillait les silex en lames pointues et allongées. Ces silex sont les rares traces laissées par ces hommes chasseurs-cueilleurs qui se déplaçaient en suivant les troupeaux.

La découverte de Ballancourt est unique actuellement en Essonne. En Ile-de-France ces sites sont rares car les premiers hommes se trouvaient plus dans le sud de la France que dans le Bassin parisien. On trouve quand même des vestiges, en particulier de l’art rupestre, dans notre région. Ces gravures ornent des abris situés dans les vallées de la Juine, de l’Ecole ou de l’Essonne.