Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des squares urbains sans tabac, à Coudekerque-Branche

-
Par , France Bleu Nord

A Coudekerque-Branche, près de Dunkerque, quatre squares sont désormais interdits aux fumeurs. La ville y a apposé des panneaux, ce lundi, en présence de la Ligue contre le cancer. Elle soutient cette initiative, pour l’instant, encore assez rare en Nord-Pas-de-Calais.

La ville de Coudekerque-Branche a inauguré des squares sans tabac.
La ville de Coudekerque-Branche a inauguré des squares sans tabac. © Radio France - Matthieu Darriet

Le principe est simple : tout espace qui propose des jeux pour enfants est désormais sans tabac, à Coudekerque-Branche. Les fumeurs se sont plus les bienvenues dans ces espaces publics, assume le maire, David Bailleul  : "Je dis aux fumeurs qu'ils ont toujours la liberté de fumer, mais dans leur cercle privé. Dès qu'on empiète sur la liberté d'autrui, c'est aussi mon rôle de maire de rappeler qu'on parle de santé publique."

Des affiches ont été apposées dans les squares sans tabac et la police municipale veillera.
Des affiches ont été apposées dans les squares sans tabac et la police municipale veillera. © Radio France - Matthieu Darriet

Compter sur les enfants pour persuader les fumeurs

Au-delà de l’effet immédiat sur les enfants, qui ne subiront plus de tabagisme passif, viser les squares, c’est aussi faire de la prévention, se félicite le Dr Jean-Pierre Triboulet, de la Ligue contre le cancer dans le nord :  "Il y a une sorte de changement de paradigme, de changement de mentalité. On commence à convaincre les enfants pour qu'ils s'interrogent et questionnent les adultes, leurs parents, leurs proches. Et leur demandent pourquoi ils ont un comportement qui n'est pas correct." 

Même s'ils se font peut-être un peu rabrouer au départ, les enfants sont une force de persuasion.

Pour faire respecter la règle, le maire compte sur la police municipale. Il envisage surtout des rappels à la loi, même s’il peut y avoir des amendes de 35 euros, en dernier recours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess