Société

Des tablettes tactiles au collège de Morvillars

Par Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard jeudi 12 février 2015 à 18:41 Mis à jour le jeudi 19 mars 2015 à 18:31

Les collégiens de Morvillars et leurs tablettes numériques
Les collégiens de Morvillars et leurs tablettes numériques © Radio France - Hervé Blanchard

Dans le Territoire de Belfort, le Conseil Général et l'Inspection d'Académie testent cette année un nouveau projet pédagogique. Utiliser une tablette numérique pour aider des élèves en situation de handicap. C'est le cas au collège Lucie Aubrac de Morvillars où 12 élèves (de la 6ème à la 3ème) suivent le programme ULIS : Unité localisée d'inclusion scolaire.

Il faut vivre avec son temps.

L’Education Nationale est entrée dans l’ère numérique.

Au collège Lucie Aubrac de Morvillars (Territoire de Belfort), le Conseil Général et l’Inspection d’Académie expérimentent depuis septembre dernier l’utilisation des tablettes numériques à destination des élèves en situation de handicap cognitif.

12 enfants bénéficient de ces cours un peu particuliers.

 

« C’est un merveilleux stylo bic »

Mathématiques, orthographe, vocabulaire, et même histoire ou sciences et vie. Kevin, Oussama, Julien et ses copains, tous en grande difficulté d'écriture et de compréhension, suivent des cours dispensés par Lionel Guglielmetti, professeur spécialisé dans le suivi des élèves inscrits au programme d’Unité localisée d’inclusion scolaire (ULIS). Avec la tablette numérique en outil pédagogique.

  « Ce n’est pas une baguette magique mais c’est un véritable outil pédagogique pour que les élèves communiquent mieux entre eux et avec leur enseignant, et ça marche, il y a un réel échange » avance le professeur.

Qui va même plus loin : « Cela compense leur difficulté à lire et à écrire, c’est un merveilleux stylo bic »

 

Tablettes Numériques Collège Morvillars cindy

La tablette tactile sert aussi et surtout redonner confiance à ces enfants en situation de handicap. Cindy Galmiche est accompagnatrice spécialisée : « Avec la tablette numérique, ces enfants se sentent valorisés et se disent que eux aussi sont capables de faire aussi bien que les autres. Ce sont des enfants qui manquent cruellement de confiance en eux, et cet outil pédagogique leur en redonne, ça les rassure »

Les enseignants rappellent que la tablette numérique doit garder sa vertu pédagogique et ne remplacera jamais complètement le stylo et le livre.

Le Conseil Général du Territoire de Belfort envisage à terme de généraliser ce projet à l'ensemble des collèges du département.