Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des traces de pesticides et de métaux détectées dans la plupart des sachets de thé

mardi 7 novembre 2017 à 21:23 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Selon une enquête parue ce mardi dans "60 millions de consommateurs", pas moins de 26 marques de thés verts et noirs passées au crible contiennent des traces de pesticides ainsi que de métaux potentiellement dangereux pour la santé.

La plupart des thés en sachet commercialisés présentent des traces de produits nocifs
La plupart des thés en sachet commercialisés présentent des traces de produits nocifs © Maxppp - McPHOTO/picture alliance / blickwinkel/M/Newscom/

C'est l'une des boissons les plus consommées en France, mais malgré ses bénéfices pour la santé, le thé pourrait être moins innocent à consommer qu'on le croit : selon le magazine "60 millions de consommateurs" paru ce mardi, une grande partie des marques de sachets de thé commercialisées en France contient des traces de pesticides, de matériaux et de toxines.

Aucune marque épargnée, pas même le bio

Les équipes du magazine ont passé au crible 26 marques de thé vert et de thé noir. Et toutes, sans exception, contiennent des traces de pesticides. Si neuf d'entre elles contiennent des "traces à peine quantifiables", quatre autres affichent des résultats "très insuffisants", c'est-à-dire que les niveaux de pesticides dépassent les limites réglementaires. Ainsi, la marque Dammann Frères contient jusqu'à 17 traces de pesticides différents.

Comment expliquer de tels résultats ? Le journal explique que lorsqu'elles sont cueillies, les feuilles de thé ne sont pas nettoyées, pas plus que quand elles sont préparées. Par conséquent, les pesticides ne sont pas neutralisés. Et les thés bio, bien qu'un peu mieux logés, ne sont pas épargnés : par exemple, dans le thé "Marque Repère Bio Village", il y a quatre fois plus d'un pesticide nommé "anthraquinone" que les niveaux autorisés.

Métaux et toxines

Et ce n'est pas tout : tous les thés testés "contiennent des résidus de métaux dont plusieurs sont reconnus nocifs pour la santé", selon le magazine, dont de l'arsenic, le cadmium et le mercure - beaucoup moins présent toutefois dans les thés noirs. C'est l’aluminium qui a été identifié en plus grande quantité, avec des concentrations jusqu'à 1,43g/kg dans les thés noirs. Toutefois, "ils ne sont pas jugés dangereux", rapporte le site de Franceinfo.

En revanche, certains thés contiennent des traces de toxines naturelles dans le thé, qui ne font l'objet d'aucune réglementation en Europe mais sont pourtant "reconnues cancérogènes". Le magazine pointe du doigt en particulier le thé noir Liptno, qui présente un "très mauvais résultat" en la matière. Cela est notamment lié au mauvais tri entre les feuilles de thé et les mauvaises herbes au moemnt de la récolte.