Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : des vacances un peu chamboulées pour les touristes en Finistère

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Suite à la découverte de plusieurs foyers épidémiques en Bretagne, les vacances des touristes dans le Finistère prennent une saveur un peu différente.

Pont-Aven
Pont-Aven © Radio France - Roméo van Mastrigt

Pas facile d'admirer les peintures des vitrines des galeries de Pont-Aven avec de la buée sur les lunettes. Alors, on relâche un peu la vigilance et on retire le masque. Dans les rues de la cité des peintres, les trottoirs sont étroits et on se croise de près quand on y circule. Josiane, une touriste de passage, le reconnaît : "C'est un peu light niveau protection, on se croise beaucoup mais c'est comme ça, on ne peut pas faire autrement".

Pont-Aven
Pont-Aven © Radio France - Roméo van Mastrigt

Il y a beaucoup de masques sur les visages des touristes, sous les lunettes de soleil, mais tout le monde ne joue pas forcément le jeu. Cependant, les touristes ont connaissance de la découverte de plusieurs foyers épidémiques en Bretagne et agissent en conséquence. C'est le cas de Nathalie, venue de Bruxelles : "On passe par Pont-Aven mais on évite le plus possible les sites touristiques". Elle devait aller visiter Saint-Malo, Dinard et Locquirec mais ce n'est plus dans ses plans. Elle a même opté pour une solution plus radicale : "On a décidé de ne plus aller au restaurant. Et on a nos propres verres sur nous, si jamais nous voulons boire en terrasse". 

Pour les touristes, ces vacances en Bretagne ne sont pas comme celles des étés précédents, comme explique Bertrand : "Il y a une espèce d'angoisse et d'inquiétude dans le fond de l'air. On passe nos vacances avec moins de décontraction. Il y a plus de gravité dans l'air". Malgré tout, le glacier ou les cafés affichent complets. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess