Société

Des vaches élevées en Normandie, bientôt en Iran

Par Isaure Hiace, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) jeudi 4 mai 2017 à 17:10 Mis à jour le vendredi 5 mai 2017 à 15:22

300 bovins élevés en Normandie devraient partir pour l'Iran en juin prochain, une première en Europe !
300 bovins élevés en Normandie devraient partir pour l'Iran en juin prochain, une première en Europe ! - Biernacki / Région Normandie

Hervé Morin était ce jeudi dans une exploitation ornaise, près de Sées, pour préciser les modalités de l'accord conclu en novembre dernier, lors de sa visite en Iran pour promouvoir la marque Normandie. Sous l'égide de la région, un cheptel de 300 bovins partira en Iran en juin prochain.

Hervé Morin espère un premier voyage de bovins en juin prochain : 300 charolaises élevées en Normandie quitteront la région pour l'Iran en avion. A leur arrivée, elles seront envoyées dans un grand abattoir de Téhéran où elles seront engraissées et abattues. Le président de la région Normandie assure que le potentiel de l'Iran est "colossal".

Nous serons les premiers en Europe à vendre des bovins en Iran"

Il poursuit : "Un tiers des bébés iraniens consomment déjà du lait normand sous forme de poudre grâce à un accord avec la coopérative Isigny Ste-Mère". Pour Hervé Morin : "Ce qu'Isigny a su faire sur la poudre de lait, nous devons le faire sur d'autres filières en Normandie".

Si le premier convoi de bovins convient au client iranien le mois prochain, à terme la région espère envoyer 20 000 broutards par an, c'est-à-dire de jeunes bovins qui seront engraissés sur place à Téhéran avant d'être abattus.

Ecoutez le reportage de Mahauld Becker-Granier