Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des milliers d'articles de contrefaçon détruits à l’incinérateur de Nîmes

jeudi 5 novembre 2015 à 18:51 Par France Bleu Gard Lozère, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Hérault

Quelque 25 000 articles contrefaits ont été incinérés ce jeudi à Nîmes. Le résultat de six mois de travail pour la douane de Montpellier qui couvre les départements du Gard, de la Lozère et de l’Hérault.

© Radio France - Charles Guirous

Nîmes, France

On trouve de tout dans les grandes poubelles remplies à tours de bras par des agents des douanes : des meubles, des biscuits, des écouteurs, des batteries de smartphones, des jouets, des chaussures, des vêtements, des parfums et même des médicaments.

  - Radio France
© Radio France - Charles Guirous

« Ça peut vous exploser à l’oreille »

Ces copies sont plus ou moins fidèles aux grandes marques qu'elles imitent, mais tout est envoyé à l’incinérateur. Ces produits ne respectent pas la loi et présentent un véritable risque pour le consommateur comme l'explique le commandant de la brigade des douanes de Nîmes : 

"C’est à la fois illégal et dangereux pour le consommateur. Si l’on prend l’exemple de ces batteries, ça peut vous exploser à l’oreille, il y a déjà eu des cas d’explosions de téléphones portables dont la batterie était une imitation de grande marque. On ne peut pas savoir à quoi s’attendre quand on met ça dans son téléphone.»

Radio France
© Radio France - Charles Guirous

Faux médicaments, vrais risques

On voit aussi beaucoup de plaquettes de médicaments parmi les nombreux produits qui partent à l'incinérateur: faux Viagra ou pilules pour maigrir. Il y a de véritables risques pour la santé car aucun de ces produits n’a fait l’objet de contrôle.

Radio France
© Radio France - Charles Guirous

Cette action a été effectuée dans le cadre de la troisième journée nationale de destruction des contrefaçons organisée ce jeudi. 

L'occasion pour le secrétaire d’État chargé du Budget, Christian Eckert d'avertir le consommateur :  "Une réduction de prix manifestement anormale, des descriptifs succincts, des provenances douteuses... autant d’éléments qui doivent susciter la vigilance de l’acheteur car ils éveilleront immanquablement le soupçon du douanier"  en même temps qu’il soulignait les moyens techniques et juridiques développés pour augmenter l’efficacité de la lutte anti-contrefaçons.

Le trafic de contrefaçons représenterait 5 à 7% du commerce mondial_ _d’après l’OCDE.  Quelque 8,8 millions d’articles ont été saisis en 2014 au niveau national et 35,5 millions au niveau européen.