Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des voitures banalisées avec radars embarqués sur nos routes : qu'en pensent les automobilistes mayennais ?

-
Par , France Bleu Mayenne

19 voitures-radars banalisées débarquent en Mayenne et dans toute la région Pays de la Loire. Un dispositif mis en place progressivement. C'est la société "OTI France" qui a remporté le marché. Reportage de Paul Sertillanges et Orianne Gicqueau.

Une voiture radar (Illustration)
Une voiture radar (Illustration) © Radio France

Les 19 véhicules sont déjà en service mais jusqu'ici conduites par des policiers et gendarmes. Le but affiché par le ministère de l'Intérieur est de libérer du temps aux forces de l'ordre et de faire en sorte que ces véhicules soient beaucoup plus utilisés.

En voiture, où que vous soyez, sur n'importe quelle route, vous pouvez vous faire flasher ! C'était déjà le cas jusqu'ici mais il y avait assez peu de chance que cela se produise. Ces radars embarqués n'étaient utilisés qu'en moyenne une heure par jour. Avec au volant les employés des sociétés privées, ce sera beaucoup plus : 5 à 6 heures par jour.  À part ça rien ne change : ce sont des voitures banalisés avec deux personnes à bord. La marge de tolérance du radar est de 10 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée et la verbalisation est automatisée. L'image d'une société privée qui s'en met plein les poches serait, et le gouvernement l'assure, totalement fausse : le système est très cadré. L'entreprise est facturée au nombre de kilomètres effectués et elle reçoit une amende si jamais elle ne respecte pas l'itinéraire systématiquement fixé par la Préfecture.. 

►►Les automobilistes mayennais réagissent à l'arrivée des voitures-radars banalisées. Ecoutez. 

En Mayenne, les automobilistes se méfient de ces véhicules

Choix de la station

À venir dansDanssecondess