Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vis ma vie d'handicapé : à Charleville-Mézières, la mairie veut en finir avec les incivilités

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Se garer sur un trottoir peut avoir des conséquences graves pour le quotidien d'une personne handicapée. Pour lutter contre les incivilités et sensibiliser la population, une opération originale était organisée ce mercredi à Charleville-Mézières.

Environ une dizaines de personnes ont accepté de se mettre dans un fauteuil roulant.
Environ une dizaines de personnes ont accepté de se mettre dans un fauteuil roulant. © Radio France - Victorien Willaume

Charleville-Mézières, France

Mal se garer, occuper un trottoir ou un passage clouté peut rendre la vie difficile aux personnes handicapées : c'était le principal message d'une opération organisée ce mercredi par la mairie de Charleville-Mézières, en partenariat avec APF France Handicap.

Les incivilités de ce genre se produiraient en effet régulièrement dans les rues de Charleville, la mairie veut donc faire prendre conscience aux gens qu'il faut faire plus attention. 

Pendant deux heures, des volontaires, valides, étaient invités à parcourir la rue d'Etion, près de la place des Droits de l'homme, en utilisant un fauteuil roulant, et donc en se mettant à la place de personnes handicapées. 

Perdre du temps et être obligé de faire demi-tour

Et les volontaires ont rapidement pris conscience de la gravité de la situation. Cela fait depuis 2 minutes seulement qu'Hervé remonte la rue d'Etion en fauteuil roulant, mais déjà, une voiture est là, devant lui, à bloquer le passage : "Je ne peux pas passer donc je voudrais descendre le trottoir, mais avec le fauteuil c'est impossible. Je suis obligé de refaire demi-tour pour trouver un endroit plus adapté, je suis complètement bloqué", constate-t-il.

Une situation loin d'être rare d'après Emmanuelle Pasquelle qui travaille à APF France Handicap : "Souvent les gens se garent 2 minutes, en ne pensant pas qu'en 2 minutes des personnes peuvent arriver. Même en tant que piéton debout on va être obligé d'aller sur la chaussée, et si la rue est passante, c'est dangereux pour tout le monde.", explique-t-elle.

Et la voiture garée sur le trottoir gène les personnes en fauteuil roulant mais aussi les déficients visuels, dont fait partie Fatiah : "Je suis obligé de faire attention, de bien balayer avec ma canne. Et parfois on est obligé d'aller sur la route pour passer, ce qui n'est pas du tout facile.", témoigne-t-elle. 

Fatiah ne se fait pas d'illusion, ce n'est pas avec cette opération qu'on mettra fin aux incivilités. Elle espère juste que ça va les diminuer un peu.

Par ailleurs, quand les volontaires comme Hervé ont testé les fauteuils roulants, ils ont été filmés par les services de la mairie de Charleville. Une vidéo va être montée et sera publiée sur Internet prochainement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu