Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux ans sans maternité au Blanc

-
Par , France Bleu Berry
Communauté de communes Brenne - Val de Creuse

Deux ans après l'annonce officielle de la fin de la maternité du Blanc, le collectif Cpasdemainlaveille, qui s'était battu contre sa fermeture, poursuit son action. Ses revendications concernent le centre de périnatalité qui a pris le relais.

L'ancienne maison médicale en face de l'hôpital continue à abriter les réunions du collectif
L'ancienne maison médicale en face de l'hôpital continue à abriter les réunions du collectif © Radio France - Sarah Tuchscherer

Il y a deux ans, le conseil de surveillance de l'hôpital de Châteauroux annonçait la fermeture de la maternité du Blanc. Son activité avait déjà cessé quelques mois plus tôt, fin juin, ce qui avait alors été présenté comme une suspension temporaire pour l'été. Le collectif Cpasdemainlaveille, qui avait contesté fortement cette décision, n'a pas baissé les bras. Si la plupart de ses membres le disent, ils n'ont quasiment plus d'espoir de voir la maternité rouvrir à court ou moyen terme, ils concentrent désormais leurs revendications sur le centre périnatal de proximité (CPP) qui a pris le relais. 

Judith, Aurélie et Sylvie, engagées au sein de Cpasdemainlaveille
Judith, Aurélie et Sylvie, engagées au sein de Cpasdemainlaveille © Radio France - Sarah Tuchscherer

Des situations à risque

"Le personnel fait bien son travail, admet Aurélie, membre du collectif, mais il manque des choses !" La jeune femme dénonce un suivi post-accouchement insuffisant. Elle réclame aussi la présence d'une sage-femme de garde 24h/24h : "Si vous vous retrouvez en pleine nuit avec un doute, si vous vous demandez si vous avez le temps de faire la route avant l'arrivée du bébé, vous êtes toute seule. Donc soit vous prenez le risque en vous disant que vous allez peut-être accoucher en chemin, soit vous restez chez vous au risque de vous débrouiller pour accoucher seule à la maison. Les femmes se retrouvent dans des situations à risque qu'elles ne devraient pas avoir à connaître". Le collectif estime à une dizaine, au minimum, le nombre d'accouchements qui n'ont pas pu avoir lieu dans une maternité depuis que celle du Blanc a fermé. 

Une lettre ouverte est en cours de rédaction. Une autre initiative est envisagée pour le printemps. Au niveau juridique, une action est toujours en cours. Lancée par la municipalité, elle vise à contester la fusion des hôpitaux de Châteauroux et du Blanc. 

Sur le parking de l'hôpital, les autocollants du collectif Cpasdemainlaveille sont toujours là
Sur le parking de l'hôpital, les autocollants du collectif Cpasdemainlaveille sont toujours là © Radio France - Sarah Tuchscherer
Choix de la station

À venir dansDanssecondess