Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Deux chiens pour apaiser l'image de la police municipale de Bollène

-
Par , France Bleu Vaucluse

Deux chiens malinois patrouillent avec la brigade cynophile de la police municipale de Bollène. Le maire divers-gauche Anthony Zilio veut montrer un visage apaisé de la police municipale en désarmant les conflits grâce à ces chiens.

Deux chiens malinois participent à des patrouilles de la police municipale en centre ville de Bollène (Vaucluse)
Deux chiens malinois participent à des patrouilles de la police municipale en centre ville de Bollène (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert

À Bollene, la police municipale vient de recruter deux chiens. Ces chiens patrouilleront avec leurs maitres pour sécuriser le centre-ville et les abords des commerces. La création de cette brigade cynophile disponible jour et nuit est le symbole de la réorganisation de la police voulue par Anthony Zilio le maire divers-gauche après les mandats de la maire d'extrême droite Marie Claude Bompard (Ligue du Sud). 

Anthony Zilio ne veut plus de policiers enfermés dans leur voiture. Il souhaite que la police municipale patrouille à pied au contact des Bollénois. Il y a 36 policiers municipaux pour 13.500 habitants à Bollène. 

"Pas de laxisme, mais une police apaisée au contact des bollénois." - Anthony Zilio, maire divers-gauche de Bollène

Après les mandats de l'ex-maire Ligue du Sud Marie Claude Bompard, le nouveau maire Anthony Zilio avait promis de réorganiser la police municipale de Bollène. L'élu divers-gauche précise qu'il a "la volonté surtout de maintenir l'ordre. Là-dessus, je ne céderai pas. Il n'y aura pas de laxisme. Il y a aussi une volonté de montrer un nouveau visage de cette police municipale, un visage apaisé". 

Le maire de Bollène ajoute que "désormais, la police municipale va au contact des Bollénois, ce qui n'était pas forcément le cas. Ils ne sont plus enfermés dans une voiture à circuler en ville. Ils vont à pied. La brigade cynophile fait le tour dans le centre pour prévenir des situations qu'on n'arrive pas à maîtriser. C'est ça l'essentiel."

Le chien de la police municipale apaise les conflits

Le recrutement de chiens de défense est aussi un moyen de prévenir les risques de violences policières. C'est ce qu'explique le maitre-chien de la police municipale de Bollene. Il a tenu à rester anonyme, comme son chien : "quand il aboie, le chien fait 80% du travail. Quand il y a une bagarre et qu'on sort le chien avec la muselière, les gens s'écarte".

Le policer municipal récemment recruté ajoute qu'il existe aussi "l'aspect 'chien sympa' avec des patrouilles pédestres en centre-ville, la surveillance de la fermeture des commerces, des patrouilles prés des centres commerciaux."

Deux chiens malinois participent à des patrouilles de la police municipale en centre ville de Bollène (Vaucluse)
Deux chiens malinois participent à des patrouilles de la police municipale en centre ville de Bollène (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
Deux chiens malinois participent à des patrouilles de la police municipale en centre ville de Bollène (Vaucluse)
Deux chiens malinois participent à des patrouilles de la police municipale en centre ville de Bollène (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
La police municipale de Bollène (Vaucluse)
La police municipale de Bollène (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess