Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Deux drones pour les pompiers de Haute-Saône

lundi 30 octobre 2017 à 10:44 Par Soline Demestre et Wassila Guittoune, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les pompiers de Haute-Saône sont désormais équipés de deux drones destinés à les aider dans leurs interventions dans tout le département.

Les drones peuvent voler à 150 mètres de hauteur
Les drones peuvent voler à 150 mètres de hauteur © Radio France - Wassila Guittoune

Haute-Saône, France

Les pompiers de Haute-Saône ont deux nouvelles recrues depuis quelques mois : deux drones équipés de caméras et qui peuvent voler à 150 mètres de hauteur. Ils sont destinés à faciliter les interventions des pompiers dans tout le département.

"D'abord on allume la télécommande, l'écran s'allume et là le drone est prêt à voler, explique le commandant Eric Morel, l'un des trois pilotes capables de faire voler l'appareil chez les pompiers de Haute-Saône. Sur l'écran on a une image très nette qui répond à nos besoins."

Une vue précise du sinistre en moins de 5 minutes

Ces petits engins jaune et rouge de 3 kilos et d'une valeur de 3500 euros chacun sont d'une aide précieuse pour les pompiers : "C'est un outil qui permet d'avoir en moins de 5 minutes des prises de vues très intéressantes pour les missions de secours, poursuit le commandant Eric Morel. Cela permet d'avoir une vue précise des zones sinistrées pour pouvoir prendre les bonnes décisions. On peut d'en servir pour un feu de bâtiment industriel par exemple où la surface est importante ou encore pour faire des reconnaissances sur des inondations, voir les personnes ou animaux touchés et procéder plus rapidement à leur mise en sécurité."

Jusqu'à présent ces drones ont déjà été utilisés deux fois, pour un incendie dans un village avec des maisons contiguës et plus récemment pour confirmer des soupçons de nid de frelons asiatiques à 30 mètres de hauteur.

L'utilisation du drone reste tout de même limitée. On ne peut pas l'utiliser la nuit ou quand il y a de fortes rafales de vent. Impossible aussi de le faire fonctionner à proximité d'un aérodrome ou d'une base militaire. La loi l'interdit.