Société

Deux écoles périgourdines remportent le concours national de la résistance et de la déportation

Par Martin Bartoletti, France Bleu Périgord mardi 1 juillet 2014 à 20:48

Les enfants peuvent être fiers de leur diplôme

Deux écoles primaires périgourdines remportent le concours national de la résistance et de la déportation. Durant un an, les élèves d'André Boissière et d'André Davesne ont du plancher sur le devoir de mémoire, pour ne pas oublier ce qu'il s'est passé il y a plus de 70 ans.

Ils étaient près d'une centaine d'élèves dans la salle des mariages de l'Hôtel de Ville de Périgueux, des CE2, CM1 et CM2 tous venus chercher leur prix.

Les enfants des écoles André Boissière et André Davesne remportent le concours national de la résistance et de la déportation. Cette année le thème était "la libération du territoire et le retour de la République". Chaque école a illustré cela à sa manière; des valises symbolisant à la fois la déportation et le retour au pays pour les élèves d'André Boissière.

Des valises pour se souvenir - Radio France
Des valises pour se souvenir © Radio France - Martin Bartoletti

De son côté, l'école André Davesne a construit une maquette de mairie avec la devise de la France "Liberté, égalité, fraternité" inscrite sur un fronton pour faire oublier celle du Maréchal Pétain : "travail, famille, patrie".

Un des derniers témoins de la résistance

Pour réussir leur concours mais aussi pour apprendre l'Histoire de manière plus ludique , les deux écoles ont reçu la visite de Ralph Finkler. Il est l'un des derniers survivants de la résistance française et à 90 ans il est venu transmettre son histoire. Des témoignages qui ont touché les enfants. Ces derniers n'hésitant pas une seconde à poser des questions au résistant. Certaines des plus cocasses.

Ralph Finkler n'avait pas le temps de draguer.

"On est pas là pour leur enseigner l'histoire, on est là pour, à travers un vécu, essayer de faire comprendre que les mêmes causes peuvent produire les mêmes effets" explique Ralf Finkler.

Chaque élève a reçu un diplôme individuel pour son travail. Un diplôme, où figure la croix du combattant volontaire de la résistance. Une récompense qu'ils n'ont pas manqué de faire dédicacer par Ralph Finkler.

En plus de cela, des livres sur la Shoah et la seconde guerre mondiale ont été offerts aux deux écoles. De quoi poursuivre le devoir de mémoire.

Reportage à la cérémonie de remise des prix du concours national de la résistance et de la déportation