Société

Deux femmes voilées refoulées de Wissous plage dans l’Essonne

Par Martine Bréson, France Bleu Paris vendredi 11 juillet 2014 à 11:40

Samedi 5 juillet, le jour de l’inauguration de Wissous plage, Richard Trinquier, le maire UMP de la ville a demandé à deux femmes voilées de quitter la plage éphémère. Il a expliqué que le règlement des lieux interdit le port de signes religieux. L’association musulmane locale AlMadina a décidé de porter plainte.

Pour interdire l’entrée des deux femmes voilées à Wissous plage le maire s’appuie sur la loi de 2004 qui interdit le port de signes religieux dans les écoles. Il estime que Wissous plage est un "établissement" recevant du public et pas un lieu public. Il l’a donc écrit noir sur blanc dans le règlement intérieur de cette plage éphémère pour l’été.

Le texte provoque la colère de l’association musulmane AlMadina . Les deux femmes refoulées à l’entrée portait un foulard qui recouvre les cheveux et les oreilles, un hijab, ont été humiliées estime l’association qui juge le règlement "vraiment discriminatoire" . Epaulée par le collectif contre l’islamophobie en France, elle a décidé de porter plainte .

E voile Wissous