Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Deux gilets jaunes normands de passage sur un rond-point sarthois pour rallumer la "flamme de l'espoir"

-
Par , France Bleu Maine

Dominique et Alain viennent d’entamer un voyage en side-car pour rallier une vingtaine de ronds-points dans toute la France. Ils se sont arrêtés sur celui de Mr. Bricolage, à Voivres-lès-le-Mans, ce jeudi.

Dominique et Alain ont customisé leur side-car. Le but : afficher leurs revendications en jaune.
Dominique et Alain ont customisé leur side-car. Le but : afficher leurs revendications en jaune. © Radio France - Clémentine Sabrié

Voivres-lès-le-Mans, France

Les deux gilets jaunes de Rouen sont arrivés au rond-point de Mr. Bricolage, en milieu de journée, ce jeudi, à Voivres-lès-le-Mans, après s'être arrêtés dans cinq villes normandes, hier. Leur défi est métaphorique : rallumer "la flamme de l'espoir" parmi les gilets jaunes dispersés. "On sait bien que le mouvement est un peu en déclin, du point de vue du nombre", constate Alain, le conducteur du side-car, mécanicien à la retraite. "Ça nous intéressait de rencontrer des gens qui persistaient, qui restaient mobiliser."

Un road-trip pour remobiliser

Avec Dominique dans le side-car, ils ont été acclamés à leur arrivée. Une soixantaine de gilets jaunes de la région sont venus à leur rencontre le temps d'un apéritif et d'un barbecue, sur le bord de la route. Dominique est émue : "On a l'impression, quand on arrive sur un rond-point, d'avoir quitté le nôtre et d'y revenir. C'est fabuleux ce qu'on ressent." Françoise, gilet jaune de la première heure à la Flèche, hoche la tête. 

"On n'a plus de liberté. On n'a plus d'égalité. Mais on a retrouvé la fraternité sur les ronds-points."

Une soixantaine de gilets jaunes sarthois se sont rassemblés pour accueillir le side-car et ses passagers. - Radio France
Une soixantaine de gilets jaunes sarthois se sont rassemblés pour accueillir le side-car et ses passagers. © Radio France - Clémentine Sabrié

Pour donner un second souffle à la solidarité des ronds-points, Dominique et Alain ont pris la route. "C'est aussi l'objectif : de les relier pour essayer de briser cet isolement, pour essayer de fédérer un peu", explique Alain. Toutes les personnes présentes au rassemblement espèrent la même chose : une reprise du mouvement plus intense à la rentrée. Un appel a été lancé pour une manifestation départementale le 24 août.