Société

Deux hommes médaillés pour avoir sauvé la vie de trois femmes victimes d'un accident à Avon-les-Roches

Par Kevin Blondelle, France Bleu Touraine samedi 7 octobre 2017 à 13:42

Aurélien Ferragu et Christian Boutreau ont reçu cette médaille des mains du sous-préfet de Chinon
Aurélien Ferragu et Christian Boutreau ont reçu cette médaille des mains du sous-préfet de Chinon © Radio France - Kévin Blondelle

Deux hommes de Panzoult et Avon-les-Roches ont reçu hier une distinction très rare : la médaille d'honneur pour acte de courage et de dévouement, après avoir sauvé la vie de trois femmes victimes d'un accident à Avon-les-Roches en juillet dernier.

Ils ont sauvé la vie de trois femmes victimes d'un accident de la route à Avon-les-Roches le 30 juillet dernier : deux hommes d'Avon-les-Roches et Panzoult se sont vu remettre la médaille d'honneur pour acte de courage et de dévouement hier par le sous préfet de Chinon Samuel Gesret. C'est une distinction très rare pour des civils, en général elle est plutôt remise à des pompiers ou des gendarmes qui risquent leur vie. Mais leur acte ce soir-là a été tout à fait remarquable. Peu après minuit, les deux hommes qui ne se connaissent pas passent chacun dans leur voiture sur les lieux de l'accident : deux voitures viennent de se percuter, l'une à pris feu. Ils vont sortir les trois femmes présentes dans les véhicules avant l'arrivée des pompiers. Elles seront toutes trois sauvées malgré quelques blessures.

Les deux sauveurs ont été médaillés par le sous-préfet de Chinon Samuel Gesret, au centre. - Radio France
Les deux sauveurs ont été médaillés par le sous-préfet de Chinon Samuel Gesret, au centre. © Radio France - Kévin Blondelle

C'est un réflexe, on n'a pas eu peur, il n'y a pas le temps de réfléchir

Rien de plus normal disent aujourd'hui les deux hommes, humbles mais visiblement marqués par cet événement. Les deux empruntent quotidiennement cette départementale 132 sur laquelle a eu lieu l'accident. "On voit toujours les traces noires, j'y pense toujours en passant" murmure Aurélien Ferragu, le maçon de 32 ans qui vit sur la commune. "Moi le lendemain je me suis arrêté sur les lieux, je ne sais pas pourquoi" explique le second homme, Christian Boutreau, 62 ans, et vannier à Panzoult. j'ai vu la chaussure d'une des femmes sur la chaussée. Je l'ai jetée dans le fossé. Je ne voulais pas la voir tous les jours et y repenser en allant travailler." Pourtant tout s'est bien terminé, les deux sauveurs n'ont pas eu de nouvelles des trois femmes en question mais les pompiers ne les ont pas oublié. Lorsqu'ils sont arrivés sur place quelques minutes après, ils ont pris les coordonnées des deux hommes pour les féliciter. Parole tenue avec cette médaille qu'Aurélien Ferragu compte "encadrer à la maison". Il aura l'occasion de la montrer plus tard à son bébé qui naîtra dans quelques semaines.