Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

INSOLITE - Deux Icaunais finalistes au championnat de France de barbe

-
Par , France Bleu Auxerre

C'est le championnat de France de barbe ce samedi. Une troisième édition qui rassemble 86 finalistes, dont deux Icaunais. Plus qu'une mode d'ailleurs, c'est un vrai phénomène culturel selon Stéphane François, l'un de candidats.

Stéphane François, 41 ans a commencé à porter la barbe dans le cadre du mouvement, Movember, pour soutenir les hommes atteints de cancer des testicules ou de la prostate
Stéphane François, 41 ans a commencé à porter la barbe dans le cadre du mouvement, Movember, pour soutenir les hommes atteints de cancer des testicules ou de la prostate © Radio France - Renaud Candelier

Vinneuf, France

Avec sa barbe mi-longue (catégorie barbe naturelle moins de vingt centimètres) légèrement poivre et sel et des tatouages un peu partout Stéphane François s'est lancé dans ce concours, un peu à la légère mais : "plus le jour J arrive, plus on se prépare. Le jury ne juge pas que sur la barbe. Ils jugent aussi l'attitude, le charme. Je prépare les tenues avec mes filles, je voulais mettre une tenue mais ma moyenne m'a dit - non, les rigolos, ça fait rire mais ça ne gagne jamais."   

La barbe pour la bonne cause

D'ailleurs, si cet Icaunais de 41 ans s'est mis à porter la barbe, ce n'est pas pour faire le mariole : "au démarrage, c'était à cause du mouvement Movember, pour soutenir les personnes atteinte de cancers masculins cancers des testicules, dont on ne parle pas et cancers de la prostate. Vu que j'en ai eu un, je me suis dit - tiens, ça va être cool de pouvoir en parler grâce à cela."

"C'est une question d'homme. Avoir la plus longue !" - Stéphane François, finaliste du championnat de France de barbe

Et le barbu s'est pris au jeu parce que : _"ça plaît pas mal aujourd'hui. Même ma mère elle aime bien ça, c'est pour dire !"Au point de la fait pousser jusqu'au milieu du torse  : "Je pense que c'est une question d'homme. Avoir la plus longue. Et puis je peux me permettre dans ma profession. Il y a des gens qui n'osent pas la porter plus longue à cause de la pression de leur métier. J'ai en mémoire un banquier qui a droit à une barbe courte. Il a essayé de la laisser pousser un peu et ce n'est pas passé."_

Pourtant la barbe est partie pour durer selon Stéphane François : "Je trouve que ce n'est plus un effet de mode, mais culturel, comme a pu l'être le tatouage ou ont pu l'être certains sports. Aujourd'hui un jeune peut se dire, je vais devenir barbier, c'est bien."

L'autre candidat icaunais s'appelle Ludovic Godin de Deux Rivières. Les participants concourent dans 6 catégories : barbe naturelle de plus de 20 cm, barbe naturelle de moins de 20 cm, barbe garibaldi, barbe verdi, barbe freestyle et moustache.

Choix de la station

France Bleu