Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Deux jockeys et un cheval mayennais au Prix de l'Arc de Triomphe

dimanche 2 octobre 2016 à 8:00 Par Germain Treille et Charlotte Derouin, France Bleu Mayenne

C'est l'une des épreuves hippiques les plus suivies au monde. La Mayenne y sera bien représentée.

Le Prix de l'Arc de Tiomphe sur l'hippodrome de Chantilly
Le Prix de l'Arc de Tiomphe sur l'hippodrome de Chantilly © Maxppp - Yoan Valat/EPA

Chantilly, France

Ce dimanche, à 16h, sur l'hippodrome de Chantilly, les chevaux les plus véloces, les plus persévérants, des purs sang, vont s'affronter sur une distance de 2.400 mètres. C'est le championnat du monde de galop. Au départ de la course on remarque, avec fierté, un cheval mayennais. Silverwave est né au haras de Clairefontaine à Méral. Il n'est pas le favori mais il a des chances de bien figurer. 16 des meilleurs jockeys au monde vont tenter de décrocher le titre tant convoité. Et parmi eux, c'est également une grosse fierté locale, il y en a deux qui sont de chez nous : Olivier Peslier, originaire de Château-Gontier (vainqueur à 4 reprises) et le Lavallois Maxime Guyon.

Le Prix de l'Arc de Triomphe est un évènement au retentissement international. Un milliard de téléspectateurs devraient suivre la course ce qui est beaucoup plus, par exemple, que la dernière finale de Coupe du Monde de football en 2014. Les amateurs peuvent parier dans une cinquantaine de pays et pour la première fois au Japon. Le montant des enjeux PMU s'élève à plus de 17 millions d'euros dont la moitié pour le pari le plus populaire, le Quinté Plus.