Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Attentat de Nice

Deux Manchois lancent une cagnotte pour offrir un scooter à Franck, héros de l'attentat de Nice

lundi 25 juillet 2016 à 21:58 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Cotentin

Deux habitants de la Manche viennent de lancer une cagnotte participative pour offrir un scooter à Franck, un des héros de l'attentat de Nice. Les dons ont déjà dépassé 21 000 euros, bien au-dessus de l'objectif que s'étaient fixé les deux hommes.

Franck (2e à gauche) a reçu la médaille de Nice pour son acte de bravoure lors de l'attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais.
Franck (2e à gauche) a reçu la médaille de Nice pour son acte de bravoure lors de l'attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais. © Maxppp - Franck Fernandes

Manche, France

"Un scooter pour un héros" : c'est ainsi que deux Manchois ont nommé leur cagnotte participative sur le site Leetchi pour offrir un scooter à Franck, un des héros après l'attentat de Nice. Le soir du 14 juillet, l'homme a lancé son scooter contre le camion du terroriste pour tenter de l'arrêter. Il a ensuite poursuivi le 19 tonnes avant de se hisser à hauteur du chauffeur. Une preuve de courage salué par Sam Hassanine, l'un des deux créateurs de la cagnotte. "

J'ai été très ému par ce qu'il a fait. J'aurais peut-être pensé à aider les blessés mais me confronter directement au tueur... on a été très touchés par son action."  Avec son ami Aymeric Monrocq, il lit le témoignage de Franck dans Nice Matin. Tous les deux sont stupéfaits et Aymeric pense alors au fait que Franck a perdu son scooter dans la bataille. "Un scooter qui ne lui aurait jamais été remboursé par son assurance puisqu'il l'a jeté délibérément contre le camion, explique Sam. Je me suis dit : on va lui en racheter un, on ne doit pas être les seuls à être émus ! On va voir ce qu'on peut faire." Les hommes lancent alors leur cagnotte, comme pour valoriser le positif au milieu de cet attentat dramatique. "On s'est dit qu'il fallait un peu de soleil par rapport à tout ça et aujourd'hui quand je pense à l'attentat de Nice j'ai une pensée positive parce que je pense à Franck et tous ces héros."

Pas de fierté mais du soulagement

Ce lundi soir, la cagnotte dépasse les 21 000€. Bien au-delà des 9 000€ nécessaires pour racheter un scooter à Franck. Mais pour autant les deux manchois ne ressentent pas de fierté. "La fierté, ce sont les gens qui l'ont à notre égard, explique Sam. Ils nous disent merci pour notre initiative." Eux sont plutôt soulagés d'avoir réussi à mener à bien leur projet. "On voulait lui offrir un autre scooter, le plus beau de sa catégorie et on l'a trouvé ! On est vraiment content d'avoir atteint notre but mais à un moment on s'était même dit qu'on lui achèterait même s'il fallait le payer de notre poche."'

Avec le surplus de la cagnotte, les deux hommes ont lancé d'autres projets. "On a appelé les hôpitaux qui ont géré les blessés de l'attentat. A force de discussion avec différents chefs de service, on en est venus à la conclusion que leur offrir des machines à café serait une bonne idée." Selon Sam, ces machines, c'est à la fois la possibilité de trouver du réconfort pour les proches pendant ces moments difficiles mais aussi un soutien pour le personnel quand la fatigue se fait sentir. Et s'ils récoltent encore plus ? "On réfléchit à offrir du matériel confortable pour les salles de repos des pompiers niçois", explique Sam. A chaque fois, les idées sont proposées sur les réseaux sociaux, pour que tous les donateurs puissent donner leur avis.

L'autre objectif des deux Manchois, c'est d'organiser une cérémonie pour Franck dans le département. "On lui offrirai son scooter mais aussi une médaille si c'est possible", détaille Sam. Il est en contact avec le député maire Les Républicains de Rémilly-sur-Lozon, Philippe Gosselin. Pour l'instant, il n'a pas reçu de réponse. "En tout cas Franck nous a promis de venir dans la Manche", se réjouit Sam. La cagnotte Leetchi est ouverte jusqu'au dimanche 31 juillet.